15 ans de vie pour une nouvelle mine à Chibougamau

15 ans de vie pour une nouvelle mine à Chibougamau

Selon son PDG, Gérald Riverin, Yorbeau serait maintenant en très bonne posture pour doter le camp de Chibougamau d’une nouvelle mine de cuivre et de zinc.

Crédit photo : ©Ressources Yorbeau

S’il devait devenir une mine, le projet polymétallique Scott, que Ressources Yorbeau envisage de développer dans la région de Chibougamau, serait doté d’une durée de vie estimée à 15 ans.

Dans l’univers minier, le projet Scott est reconnu pour avoir valu à son promoteur de l’époque, Ressources Cogitore, le prix de la Découverte de l’année 2009 de l’Association de l’exploration minière du Québec. Yorbeau a pris le relais en 2015.

Localisé entre Chapais et Chibougamau, le projet Scott détient actuellement un potentiel de 319 millions de livres de cuivre, 1,4 milliard de livres de zinc, 14,3 millions d’onces d’argent et 128 900 onces d’or. Dans une évaluation économique préliminaire (EEP) publiée le 20 novembre, Yorbeau a annoncé qu’il en couterait 215,5 M $ pour mener le projet à terme, à raison de deux à trois ans de développement, ainsi que 113,2 M $ en immobilisations de maintien une fois la production démarrée.

La durée de vie de la mine a été évaluée à 15 ans. Un concentrateur serait construit sur place pour produire des concentrés de zinc et de cuivre. Dans ce dernier, Yorbeau récupérerait aussi l’argent. En ce qui concerne l’or, les tests métallurgiques étaient encore incomplets lorsque l’EEP a été publiée.

Au plus fort de la production, la mine Scott donnerait 15 millions de livres de cuivre et 395 835 onces d’argent par an durant les années 5 à 8, le tout dans un concentré de cuivre de 28 467 tonnes. Par la suite, des années 9 à 12, elle passerait au zinc, à raison de 75 millions de livres par an dans 72 405 tonnes de concentré.

«Nous sommes très enthousiastes par rapport aux résultats de l’EEP. Celle-ci fournit de bonnes fondations pour une nouvelle mine dans le camp de Chibougamau. Les bonnes épaisseurs et la géométrie des zones minéralisées supportent l’utilisation de méthodes d’extraction peu coûteuses. Nous sommes maintenant en bonne position pour évaluer diverses options pour le développement du projet Scott», a commenté le PDG de Yorbeau, Gérald Riverin.