Une 18e édition positive sur toute la ligne

Une 18e édition positive sur toute la ligne

Crédit photo : Archives

Au début du mois, e conseil d’administration du Festival du doré Baie-James (FDBJ) tenait son assemblée générale annuelle afin de dévoiler les résultats de sa 18e édition qui s’est tenue à la fin du mois de juin dernier sur les berges du lac Opémiska.

Des amateurs aux rendez-vous

Encore cette année, la direction du festival est très satisfaite de la participation des amateurs de pêche qui ont été nombreux à participer au tournoi de pêche sur le site situé à seulement 10 km à l’ouest de Chapais. Dans le volet «Princecraft», la participation a été plus forte que l’édition précédente puisque 859 pêcheurs au total ont participé, ce qui comprend le volet régulier, féminin (209), jeunesse (59) et bel âge. L’an dernier, 821 inscriptions avaient été enregistrées. Du côté des Pro-VIP, la barre était haute puisqu’en 2016 le festival a enregistré une participation record dans cette catégorie qui remet 15 000 $ au gagnant. Les inscriptions de 2017 ont totalisé 64 équipes comparativement à 68 l’année précédente ce qui est très loin d’être décevant puisque c’est la deuxième meilleure inscription de l’organisation.

Côté financier

La 18e édition permet au FDBJ de dégager un léger surplus d’opération pour ce qui touche les activités proprement dites. Il faut mentionner que l’exercice de la dernière édition a été divisé en deux portions : l’une pour les opérations et l’autre pour les nouveaux quais. Pour ce qui est des opérations, un surplus de 1 705,15 $ a été enregistré et, pour les quais, c’est plutôt un déficit de 25 294,85 $ qui s’inscrit au livre. Grâce à un prêt de 35 000 $ de la Ville de Chapais, le FDBJ a pu combler son manque à gagner au niveau des quais et couvrir les sommes à recevoir de diverses organisations qui se chiffrent à près de 10 000 $. Ce prêt est remboursable sans intérêt sur 30 mois. Le budget d’opération de la dernière édition s’élève aux alentours de 350 000 $.
Le FDBJ a voulu souligner la collaboration exceptionnelle de la ville de Chapais et du député d’Ungava, Jean Boucher. Ils ont fait un travail exceptionnel dans le dossier des nouveaux quais et ceux-ci ont été grandement appréciés de tous les participants. L’acquisition de ces nouveaux équipements a nécessité des investissements de près de 300 000 $ sur 2 ans de la part de l’organisation.