Les ambulanciers rencontrent le ministre de la Santé

Les ambulanciers rencontrent le ministre de la Santé

Crédit photo : René Martel

Avec la visite du ministre de la Santé, le moment était parfait pour les ambulanciers du secteur de manifester leurs mécontentements au sujet des négociations qui n’aboutissent pas, concernant leur contrat de travail. L’ensemble des ambulanciers de la province sont aussi présentement en grève.

Manifestation silencieuse

Les ambulanciers présents lors de cette manifestation devant l’urgence du Centre de santé de Chibougamau était silencieuse. D’ailleurs, il n’était pas question de demander à la population de klaxonner et les rares automobilistes qui le faisaient par habitude, étaient vite priés de cesser. « Notre manifestation se veut silencieuse parce que ce sont nos usagers qui sont ici. Dans plusieurs cas, c’est nous qui les avons transportés ici. Ils ont besoins de calme et on veut qu’ils puissent se remettre le plus vite possible », de nous rappeler un des ambulanciers sur place.  Ils ont aussi distribué des prospectus dans le stationnement.

Rencontre avec le  ministre

Le ministre Barrette a rencontré les ambulanciers avec plaisir. D’ailleurs, la rencontre d’une quinzaine de minutes s’est faite dans le respect. Le ministre de la Santé a dit bien comprendre les enjeux du litige et a aussi voulu exprimer aux personnes présentes la complexité du problème alors que le gouvernement, dans le dossier, donne des contrats de service à des entreprises privées pour qu’elles puissent ensuite assurer le service ambulancier. Le Dr Barrette a voulu rassurer les paramédics qu’il suivait le dossier et que, pas plus tard que la semaine passée, il avait rencontré l’association des propriétaires et aussi tous les représentants des syndicats impliqués dans le dossier.

Rappelons que les ambulanciers sont sans contrat de travail depuis le 1 avril 2015 et que les principales demandes sont d’alléger les charges de travail et d’instaurer des horaires de travail à l’heure.

Sécurité de la population

Les responsables de la manifestation nous ont, à plusieurs reprises, rappelé qu’aucun service à la population n’était perturbé. « Si vous avez besoin de nous, nous serons là. Ne vous inquiétez pas .» Seules les tâches administratives sont touchées, tâches qui ne sont pas essentielles à la santé et la sécurité de la population. »