Le crosscountry revient, mais avec une nouvelle formule

Le crosscountry revient, mais avec une nouvelle formule

Voici le nouveau tracé du crosscountry 2018 avec les deux boucles, une de 56 kilomètres et l’autre de 34 kilomètres.

Crédit photo : Courtoisie

Le crosscountry 2018 a failli ne jamais avoir lieu jusqu’à ce que Gino Boivin et son équipe décident de s’en occuper. Il revient donc en 2018, mais avec une nouvelle formule et un tout nouveau circuit qui devrait plaire aux coureurs ainsi qu’aux spectateurs. Le 3 mars prochain, le premier départ se fera à compter de 10 h.

Gino Boivin a du feu dans les yeux lorsqu’il parle de son bébé : le crosscountry 2018. « J’avais toujours dit qu’un jour je ferais le crosscountry. J’ai réalisé mon rêve l’année dernière dans la catégorie vintage et j’ai adoré mon expérience. Je ne voulais pas que cet évènement disparaisse. Alors j’ai décidé de prendre la relève avec Tony Jobin, Johanne Bergeron et François Bouchard. La formule a été revue complètement pour assurer sa continuité, mais aussi pour permettre à plus de monde de vivre cette belle expérience. »

Nouveau départ, nouveau circuit

Depuis le mois d’octobre que Gino Boivin travaille sur ce projet. Cette année, le départ et l’arrivée se feront à la croisée du chemin Campbell et de la route 167 (pour les plus anciens, près de l’ancien dépotoir). Le nouveau circuit pour sa part comprend 2 boucles, une de 56 kilomètres et une autre de 34 kilomètres. « Ces deux grands changements ont trois avantages majeurs. Ce sera plus sécuritaire, plus facile au niveau logistique  et les spectateurs auront plusieurs possibilités pour voir évoluer les coureurs. La piste a été déboisée assez largement pour être très sécuritaire et les deux pistes sont praticables depuis quelques semaines. »

Deux  boucles

La première boucle de 56 kilomètres prend son départ à la croisée du chemin Campbell et de la route 167. Elle longe la route 167 jusqu’à la route du Nord. Au kilomètre 13 de cette route, elle repart dans la ligne électrique vers Chibougamau jusqu’à la bleuetière, ensuite le lac Dufault, le lac Bourbeau pour revenir vers le mont Chalco.

La petite boucle de 34 kilomètres a comme point de départ le même endroit, soit la croisée du chemin Campbell et de la 167. Les participants vont rouler à droite de la route 167 jusqu’à  Sépaq et revenir sur le côté gauche de la route 167 jusqu’à l’embranchement du chemin Lardet. Ils vont poursuivre jusqu’au lac Bourbeau et traverser ce lac pour revenir vers le mont Chalco.