Deux films pour les enfants… et leurs parents

Deux films pour les enfants… et leurs parents

Il y a de ces films dont la sortie est gâchée par une bande-annonce beaucoup trop généreuse, qui vend des punchs, qui énumère les meilleures scènes et qui gaspille une bonne partie de l’intrigue qu’on souhaitait nous présenter.

’Angry Birds

Angry Birds, le jeu, demande au propriétaire du téléphone de catapulter contre une forteresse gardée par un gros cochon vert des oiseaux très fâchés à l’aide d’un lance-pierres. Les différentes composantes de la forteresse procurent au joueur des points. Dans cet esprit, le scénario du film n’allait pas compliquer vraiment les choses. Au mieux, il allait expliquer un peu mieux ce que ces oiseaux fâchés reprochaient tant aux cochons verts à l’air un peu fêlé.

Sur une île paradisiaque, exclusivement peuplée d’oiseaux qui ne volent pas et qui vivent le parfait bonheur, Red, un oiseau au plumage rougeâtre, a des sautes d’humeur assez violentes. Malgré qu’il soit marginal et plutôt reclus, la rage que Red extériorise a de quoi inquiéter les insulaires. Lorsque des cochons verts envahissent l’île, ce sont Red et ses compatriotes marginaux qui tenteront de découvrir la véritable raison de cette visite. Ce qu’ils découvriront ne plaira à personne et, tout à coup, la capacité de se fâcher deviendra un outil indispensable à la survie de l’espèce et sa façon de vivre au milieu de ce paradis. Vous devinez que la guerre et l’attaque de la forteresse des cochons verts s’ensuivront.

Clay Katis, un artiste qui avait travaillé à l’animation de films à succès pour Disney s’est investi ici dans sa première réalisation et il s’en tire assez bien. Le scénario n’a rien de très compliqué, comme une application de jeu, justement. Malgré le peu de profondeur du sujet, le résultat demeure intéressant.

Le livre de la jungle

Étoiles: ****

Mes filles ont vu cette production de Disney avec leur mère. Les trois sont revenues du cinéma enchantées. La plus jeune, 6 ans, avait eu un peu peur, la plus vieille, 11 ans, avait adoré et leur mère n’en avait que pour la production au grand complet.

Le livre de la jungle

Le jeune Hindou Mowgli (Neel Sethi), un petit garçon qui a été élevé par une famille de loups dans la jungle, s’enfuit, menacé qu’il a été par le tigre Shere Khan (la voix d’Idris Elba). Inquiet, il dit au revoir à ses amis animaux et demandera l’aide des habitants de la faune pour trouver son chemin vers la découverte de qui il est vraiment. Chacun des animaux qu’il rencontre demeure inquiétant. Mowgli ne sait pas à qui faire confiance.

L’ours Baloo (voix de Bill Murray) et la panthère Bagheera (voix de Ben Kingsley) l’aideront dans sa quête de réponses. L’aventure intense et captivante nous gardera intéressés du début à la fin. Scarlett Johansson, Chrisopher Walken et Gary Shandling s’investiront aussi dans cette production forte et sans faiblesse.

Le retour à l’école sera peut-être moins pénible avec ces deux films pour enfants, divertissants et bien faits, pour occuper les soirs et les fins de semaine qui rappelleront les vacances.

en cliquant ici