Étape majeure pour le tantale de la Baie-James

Corporation Éléments Critiques (CEC) a franchi une étape importante dans la mise en valeur de son projet de lithium et tantale Rose en s’adjoignant un partenaire qui s’est engagé à acheter toute la production de ce projet situé à 350 km au nord de Chibougamau.

Ce partenaire stratégique, dont l’identité n’a pas été dévoilée, hormis le fait qu’il compte plus de 50 ans d’histoire en exploration et exploitation minières à travers le monde, a conclu avec la société montréalaise un contrat en vertu duquel il aura un droit exclusif tous les produits de la future mine, soit un concentré de spodumène de qualité céramique, tous les dérivés chimiques du lithium (carbonate, hydroxyde et chlorure), le mica et le concentré de tantale.

Cette entente est cependant conditionnelle au dépôt de l’étude de faisabilité du projet Rose. Le partenaire stratégique a d’ailleurs accepté d’y collaborer avec CEC. Il lui fournira ainsi du soutien technique de même qu’un soutien logistique et commercial pour la distribution de tous les produits de la future mine.

En contrepartie, CEC s’est engagée à accorder à son partenaire une option qui lui permettra d’acquérir jusqu’à 25 % de participation dans le projet si celui-ci s’engage à financer une partie des coûts de construction de la mine.

17 ans de durée de vie

«Cette convention va vraiment changer la donne pour notre société; nous avons maintenant un partenaire solide pour compléter notre étude de faisabilité et faire avancer le projet Rose», a commenté le PDG de CEC, Jean-Sébastien Lavallée.

La société mise en effet gros sur ce projet, dont la durée de vie est estimée à 17 ans. Selon une évaluation économique préliminaire réalisée en décembre 2011, la mine pourrait produire chaque année 26 606 tonnes de carbonate de lithium et 206 670 livres d’oxyde de tantale, un minerai employé dans une grande variété d’applications électroniques.

Laisser un commentaire