Jean Boucher demande un second mandat

Jean Boucher demande un second mandat

Crédit photo : Courtoisie

Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans le comté d’Ungava, Jean Boucher, est fier du travail qu’il a accompli dans les quatre dernières années et demande aux citoyens du comté d’Ungava de lui confier un second mandat.

Il rappelle son implication pour faire avancer de nombreux dossiers dans les communautés du Nord-du-Québec dont la construction de la nouvelle aérogare de Chibougamau-Chapais et du Centre hospitalier de soins longue durée à Chibougamau ainsi que le déplacement de la route de l’aéroport à Matagami pour assurer le prolongement de la vie de la mine actuelle.

Boucher compte s’attaquer, dans un deuxième mandat, à la rareté de la main-d’oeuvre dans le Nord-du-Québec. À ce sujet, il rappelle rappelle que le PLQ est le seul à proposer un plan crédible, qui se résume en quatre mots : éducation, participation, automatisation et immigration.

Ainsi, selon le candidat libéral, un gouvernement libéral va va continuer de faire de l’éducation sa grande priorité, en adaptant davantage la formation aux différents besoins des régions. Il veut s’assurer également de la participation de toutes les forces vives au marché du travail telles que les travailleurs expérimentés, les communautés autochtones et les personnes avec un handicap. Il continuera aussi à soutenir l’automatisation en investissant dans l’intelligence artificielle, le manufacturier innovant et le virage numérique.

M Boucher insiste insiste, il est inévitable de miser sur des travailleurs venus d’ailleurs bien intégrés et francisés. Son gouvernement s’engage à mieux outiller les municipalités pour qu’elles puissent identifier leurs besoins  en main-d’oeuvre et faciliter l’intégration au marché du travail  aux travailleurs venus d’ailleurs.

Ainsi M. Boucher souhaite soutenir l’établissement d’un réseau fiable de télécommuncations en Jamésie. Le développement social et économique du Nord-du-Québec profitera d’un tel déploiement  selon lui.  Il mentionne les opportunités de télémédecine, de télééducation télééducation, de télétravail. Il veillera personnellement à ce que les projets en cours se concrétisent rapidement, au  bénéfice des citoyens, des entreprises et des organisations.

Le candidat libéral souhaite avant tout continuer le travail entrepris depuis 2014. Même si de nombreuses réalisations ont vu le jour, au cours des dernières années, plusieurs enjeux demeurent et M. Boucher compte poursuivre son élan. Il estime être le meilleur candidat pour représenter l’ensemble des citoyennes et citoyens, afin de faire avancer le Nord-du-Québec.

« J’ai travaillé très fort dans ce premier mandat et je suis fier du résultat! Il reste encore beaucoup à accomplir et je demande aux électeurs d’Ungava de me permettre de continuer ce que j’ai entamé. J’ai été présent dans les quatre coins de notre époustoufflante région et je souhaite demeurer l’allié indéfectible du Nord-du-Québec à l’Assemblée nationale », estime-t-il.