Jerry Poirier veut participer activement au développement de sa ville

Jerry Poirier veut participer activement au développement de sa ville

Dès le 23 janvier, Jerry Poirier annonçait officiellement qu’il serait à nouveau candidat au siège numéro 2 pour les élections municipales du 5 novembre prochain. 

Celui qui est résident de Chibougamau depuis 1963 s’est toujours impliqué même avant d’être conseiller municipal. Il cite en exemple les Chevaliers de Colomb ainsi que le hockey tant au niveau local que régional. Le candidat au siège numéro 2 a toujours défendu les intérêts de Chibougamau ainsi qu’une administration serrée. « Comme les budgets d’opération de la ville sont de l’ordre de près de 17 millions, une saine gestion s’impose. J’aimerais souligner que j’ai toujours eu une grande assiduité aux différentes réunions du conseil, mais également aux représentations qu’on me confiait. Les infrastructures sportives et culturelles sont pour moi une priorité. »

Neuf conseils et comités

Pour ceux qui pensent que le travail de conseiller est de tout repos, Jerry Poirier a tenu à préciser, qu’au cours du dernier mandat, le conseil municipal lui a demandé de siéger sur les conseils d’administration et comités suivant : C.A. du club de l’âge d’or Les Intrépides; C.A. du Transport adapté de Chibougamau-Chapais; C.A. de l’Office municipal d’habitation; comité pour la fusion de Chapais et Chibougamau des deux Offices municipaux d’habitation; comité MADA (municipalités amis des ainés); comité de pauvreté et d’exclusion sociale; comité de l’entente spécifique des aînés de l’ARBJ; comité des activités estivales avec les communautés de Chibougamau et Mistissini; comité régional cri-jamésien pour le projet minier BlackRock.

La démocratie

Comme il pourrait y avoir des élections à chacun des sièges, Jerry Poirier estime que la population pourra faire des choix. « C’est très bien de voir que les gens s’intéressent  à la vie municipale. Des femmes sont aussi sur les rangs. Pour ma part, je veux travailler avec ceux que la population choisira. J’espère que cela incitera les gens à aller voter le 5 novembre pour démontrer leur choix. »