Jodie Foster impressionne derrière la caméra

Jodie Foster impressionne derrière la caméra

Le film Money Monster est une réalisation de Jodie Foster. L’actrice oscarisée qui a été une des plus populaires vedettes d’Hollywood s’est faite plus discrète ces dernières années. Voilà que son quatrième long-métrage vient de se terminer, 1h38 après les premières images et on en voudrait encore.

Le scénario Alan DiFiore, Jim Kouf et Jamie Linden navigue dans des eaux connues, mais réussit tout de même à nous impressionner. George Clooney et Julia Roberts se partagent la vedette de ce thriller. Il profite du soutien de très bons acteurs comme le Britannique Jack O’Connell et l’Irlandaise Caitriona Balfe.

Au beau milieu d’une émission sur la bourse, l’extravagant animateur Lee Gates (George Clooney) se fait interrompre par un jeune homme armé (Jack O’Connell) qui souhaite des explications.

Comment se fait-il qu’il a suivi les conseils de l’animateur quelques semaines plus tôt en misant tout son avoir à la bourse et qu’il s’est fait flouer? Le pauvre garçon veut des explications. Des explications qui viendront directement des dirigeants (Dominic West) et de la porte-parole de l’entreprise fautive (Caitriona Balfe).

C’est la réalisatrice de l’émission (Julia Roberts) qui guidera son animateur et son équipe dans les dédales corporatifs et dans des moyens de communication limités pour sauver la vie des gens de son équipe de production.

Le courant passe bien entre Clooney et Roberts. Le message aussi. Les dédales de cette économie volatile nous apparaissent hors de contrôle et la vitesse avec laquelle se transigent les actions nous donne le tournis. Il est facile d’y croire et, à vrai dire, ce que nous présente Foster dans son film ne doit pas être très loin de la vérité.

Money Monster

Les mêmes sentiments que les personnages ressentent nous traversent l’esprit. George Clooney est parfait dans ce rôle et Julia Roberts n’y est pas mauvaise non plus.

À ne pas manquer.