La dernière entrevue de Ghislain Poirier avant sa retraite

La dernière entrevue de Ghislain Poirier avant sa retraite

Avant de partir pour la retraite, le sympathique vice-président aux affaires publiques de Stornoway, Ghislain Poirier, nous a accordé une dernière entrevue.

Crédit photo : Courtoisie

Vendredi dernier, Ghislain Poirier, vice-président aux affaires publiques à la compagnie minière Stornoway, prenait officiellement sa retraite. Il a bien voulu nous parler de sa vie qu’il qualifie de « success story ».

En 1981, à l’occasion d’un travail d’été, Ghislain Poirier se retrouve à Chibougamau. Il est loin de se douter que sa formation de géologue l’amènera dans cette région pendant 22 ans, soit 10 ans pour Soquem et 12 ans pour Stornoway. Depuis vendredi dernier, il est à la retraite. « Mon épouse aussi sera à la retraite alors nous allons en profiter pour nous reposer à Québec où nous demeurons. J’avoue que je suis très attaché à cette région et il est évident que je vais y revenir. J’ai vécu l’immense privilège de travailler sur un projet minier, d’en vivre toutes les étapes  jusqu’à cela devienne  la mine Renard. Ce fut une très belle histoire, je dirais un « success story », dit-il en riant.

L’avenir du diamant

Nous ne pouvions pas quitter cet excellent interlocuteur sans lui demander ce qu’il voit dans sa boule de Crystal pour le diamant. « Je suis assuré que dès 2019, ce sera une bonne année pour la mine Renard. Comme je l’ai souligné, 2018 a été une année de transition et la mine est prête à faire face à 2019. Au cours des dernières semaines, les prix se sont améliorés et ils sont présentement dans notre fourchette. D’ici quelques années, l’une des plus grosses mines de diamant au monde va fermer ses portes. Il y aura un manque à gagner de 25M de carats, c’est énorme. Il est donc évident que le prix du marché va remonter. »

Pas un adieu

La Sentinelle tient à souligner une excellente retraite à ce sympathique vice-président aux affaires publiques qui a toujours mis sa science au profit de ses interlocuteurs. Il a toujours été très généreux pour la presse régionale et grâce à lui, nous avons pu assister sur place  à l’inauguration officielle de l’aéroport et de la première mine de diamant au Québec. Ce n’est certainement pas un adieu, alors en attendant, merci!