La doublure de Meg Wolitzer

La doublure de Meg Wolitzer

Joe et Joan Castleman sont à bord d’un avion qui les mène à Helsinski où Joe, écrivain célèbre, doit recevoir un prestigieux prix pour l’ensemble de son œuvre. C’est lors de ce vol que Joan décide de le quitter après 40 ans de vie commune.

Au fil de la traversée, nous connaîtrons tout d’eux. Leur rencontre assez banale, elle,  jeune étudiante au talent indéniable. Lui, professeur d’écriture créative, leur liaison, leur fugue amoureuse, leur passion commune pour la littérature, la place qu’elle prend dans leur existence au détriment de leurs enfants, la carrière de Joe, le renoncement de Joan à la sienne,  les compromis qu’elle a dû faire, les infidélités de Joe, ses œuvres de charité à elle…

Vivre dans l’ombre

Des souvenirs teintés de cynisme, de regrets et d’amertume. Peut-elle continuer à vivre dans l’ombre de cet homme, peut-elle continuer à taire ce secret qui est au cœur de leur union ?  Ce secret si bien gardé qui ne nous sera dévoilé que vers la fin du roman. Joan dresse un portrait acéré de leur mariage et de cette Amérique des années 1960 et 1970 et du monde machiste de l’édition.

Tout en ressassant ses désillusions et ses idéaux perdus, elle reconnaît sa lâcheté et passe enfin à l’acte de quitter cet homme narcissique pour qui elle s’est effacée jusqu’à devenir presque transparente à briser cette union fondée sur le mensonge et la duperie.

Dans ce roman est d’abord paru en 2005 sous le titre L’épouse, Meg Wolitzer dresse le portrait d’une femme en quête de bonheur et  n’hésite pas à écorcher au passage la société américaine.

Les protagonistes de ce roman ne sont pas nécessairement sympathiques, cependant, force est d’admettre qu’ils sont vrais.  Ils sont vrais parce qu’ils nous ressemblent avec leurs travers, leurs forces et leurs faiblesses.

Une œuvre sobre, juste et lucide qui nous touche et  qui nous interroge beaucoup sur la condition féminine.

Louise Chamberland, Librairie L’Option de La Pocatière

en cliquant ici