L’album de Norah Jones qu’on n’attendait plus

L’album de Norah Jones qu’on n’attendait plus

En 2002, une nouvelle venue sur la scène de la pop jazz créait la surprise en lançant Come Away With Me, un album qui s’est écoulé à plus de 27 millions d’exemplaires à travers le monde. Sans s’y être préparée, Norah Jones était propulsée au sommet des palmarès. Une nouvelle vedette était née.

La fille de Ravi Shankar, ce grand maître du sitar décédé en 2012, a par la suite tenté de renouer avec ce moment de gloire, mais avec des résultats mitigés. Elle a eu beau multiplier les collaborations et effectuer quelques virages musicaux dans l’espoir de charmer un nouveau public que ça n’a rien changé à son succès qui commençait à s’étioler.

Cette Américaine de 37 ans, mère de deux jeunes enfants, a finalement pris la décision de renouer avec ses racines en lançant, le 7 octobre dernier, un album qui nous rappelle ses débuts si prometteurs. Les fans de la première heure vont adorer.

C’est sur la prestigieuse étiquette de jazz Blue Note qu’elle revient à cette formule qui lui va comme un gant. On parle ici de chansons suaves et envoûtantes. D’une pop jazz qui s’écoute simplement en diverses circonstances. C’est dans un tel environnement sonore que Norah Jones s’illustre le mieux. Encore plus lorsqu’elle s’accompagne au piano.

Il faut vous dire qu’elle n’a pas lésiné sur les moyens pour produire cet album qu’on n’attendait plus. Elle a entre autres fait appel à Wayne Shorter, saxophoniste du groupe Weather Report, pour illuminer ses nouvelles mélodies qu’on apprivoise en un rien de temps. Norah Jones a également retenu les services de Brian Blade (batterie) et Dr. Lennie Smith (claviers), deux autres grandes pointures du jazz qui n’ont sans doute plus besoin de présentation.

Elle nous offre de nouvelles compositions, mais aussi des reprises de chansons écrites par Neil Young, Duke Ellington et Horace Silver. Après quelques écoutes, il serait étonnant que vous ne tombiez pas en amour avec ce CD qu’on écoute en boucle depuis son lancement. C’est ce qui se rapproche le plus de ce grand album qui nous l’a fait découvrir il y a 14 ans déjà.

Fiche technique

Norah Jones

Chansons: 12

Genre: pop jazz

À télécharger: Burn

 

Café Del Mar ChillWave 2

Café Del Mar

Étoiles: *** et demie

Si vous aimez le chill, le lounge et l’électro, il faut vous procurer ce nouvel album du Café Del Mar. Pourquoi? Parce que c’est bon de la première à la dernière note, mais aussi et surtout parce que c’est l’aubaine de l’année.

Ce triple CD disponible depuis la semaine dernière propose 41 chansons et deux longues compilations dont la durée fait près de cinq heures. C’est chose rare, vous en conviendrez.

Le Café Del Mar est un bar situé à Sant Antoni de Portmany, à Ibizia. Cet établissement où il fait bon se trouver a par la suite fait des petits ailleurs dans le monde. Non seulement propose-t-il un décor de rêve, mais ceux qui y mettent les pieds sont plongés dans un univers musical qui se marie bien à l’exotisme de ce bar pour gens branchés.

Nous avons écouté les trois CD d’un trait dimanche dernier et, en aucun moment, nous avons eu la tentation de passer à autre chose. C’est d’ailleurs le genre de musique qui se prête à la relaxation après une dure semaine de travail.

Cette musique lounge de haut niveau met en vedette des artistes recrutés aux quatre coins de la planète, un peu comme le fait le réputé Buddah-Bar. Contrairement à ce que vous pourriez croire, on n’a pas droit à des virages brusques ou à des chansons qui jurent dans le décor! Toutes les pièces s’enchaînent bien les unes aux autres, ce qui relève de l’exploit avec la présence d’autant d’artistes.

En ce début d’automne, voilà sans doute la meilleure façon de réchauffer l’atmosphère de votre maison à un coût ridiculement bas. À découvrir.

Fiche technique

Café Del Mar

Chansons: 43

Genre: lounge

À télécharger: Body

en cliquant ici