Le bébé de Bridget Jones: fallait-il étirer la sauce encore une fois?

Le bébé de Bridget Jones: fallait-il étirer la sauce encore une fois?

Mark Darcy goûte cette fois-ci à sa médecine dans ce nouveau chapitre des aventures de Bridget Jones. Dix ans plus tard, il doit partager le cœur de la blonde maladroite maintenant dans la quarantaine avec un multimilliardaire gourou du dating. Mais qui d’entre eux est le père du petit héritier?

Je vous vois déjà lever les yeux au ciel. L’occasion ne manque d’ailleurs pas en milieu de film alors que l’action qui se résume à ces trois phrases ci-haut s’étire et tombe à plat à l’image de Bridget qui s’enfarge dans une flaque de boue.

Fallait-il étirer la sauce encore? Certains diront non et les incorruptibles adeptes de l’héroïne britannique diront oui, impatients de la retrouver. Ils seront rassasiés, mais pas totalement.

Le bébé de Bridget JonesBridget prise 3Hard News

Elle partira le lendemain avant le lever du soleil avec son petit mal de tête pour aboutir peu après dans une auto en direction du baptême de sa filleule. Oh surprise, le parrain a été changé à la dernière minute en la personne de Mark Darcy. Elle embrassera le beau et charmant monsieur Darcy  en fin de soirée… puis bon… on connaît la suite.

Trois mois plus tard, Bridget Jones leur annoncera la nouvelle de sa grossesse et le fait qu’elle ignore lequel d’entre eux en est le père.

Pas de changement

Après toutes ces années, Bridget Jones est toujours aussi adorable et ses pensées en voix off sont toujours aussi savoureuses. Renée Zellweger reprend son rôle iconique avec gaieté et on ne peut qu’en être heureux.

Et le beau Mark Darcy a beau avoir vieilli, on craque encore pour lui. Leur chimie à l’écran est restée la même et c’est bien, car c’est ce qu’on était venu voir.

La production n’a tellement rien voulu changer qu’ils ont ramené la réalisatrice du premier film de 2001 de Sharon Maguire. La signature visuelle classique renfermant les codes de la comédie fonctionne, mais sans plus.

Le seul élément qui nous permet de statuer qu’on est dans un nouveau film est le nouveau personnage qui répond au nom de Jack (Patrick Dempsey). Jack a lui aussi son charme, mais visiblement le courant a de la difficulté à passer entre son interprète et Renée Zellweger et on a un peu de difficulté à y croire.

ScénarioLe bébé de Bridget Jones

Les dialogues sonnent faux entre les deux prétendants, et leur action de communion autour de Bridget et du bébé à venir est à la limite de la caricature.

Dans cette histoire statique qui ne va nulle part, il y a les petites perles de sagesse lancées par Bridget Jones qui font sourire. Sa philosophie de vieille fille est craquante et on retrouve dans des phrases désespérées comme «je ne veux pas refaire les mêmes erreurs. Je dois aller de l’avant et en faire de nouvelles» une amie, une cousine ou nous-mêmes essayant de trouver un équilibre dans cette vie qui parfois tourne en rond elle aussi.

en cliquant ici