L’état libre de Jones : Matthew McConaughey impressionne à nouveau

L’état libre de Jones : Matthew McConaughey impressionne à nouveau

Le film de Gary Ross a été projeté sur les écrans des cinémas du continent en juin dernier. Mettant en vedette Matthew McConaughey, le long-métrage a quitté les salles de cinéma plus rapidement que prévu.

Pourtant, voilà un excellent film dont le scénario s’inspire d’une histoire vraie. Newton Knight (McConaughey) déserte l’armée confédérée en plein conflit avec les Yankees. Alors qu’il œuvrait à transporter les blessés vers des soins d’urgence, il apprend que sont exemptés de servir les propriétaires fonciers qui compte 20 esclaves ou plus.

Déjà surpris qu’une telle chose soit possible, il constate que les dirigeants de l’armée confédérée sont corrompus et qu’il répond aux ordres de ces gens plus ou moins louches. Ajoutant à la situation que son protégé (Jacob Lofland) meurt sous les balles de l’ennemi, c’est un homme désabusé qui quitte son peloton pour ramener le corps du jeune homme à sa mère. Le démissionnaire, fermier au Mississippi, décide de retrouver les siens.

Sa femme Serena (Keri Russell) et ses enfants comprennent que Newton est un homme recherché. Dans un élan de rébellion, Newton s’entourera d’un contingent d’esclaves, de femmes et d’enfants pour mettre sur pied son propre mouvement politique qui prône la liberté pour tous et le droit de ne pas combattre.

Voilà l’histoire d’un homme qui aura réellement combattu pour ses valeurs, ses idées, ses convictions et qui les aura fait valoir aux gens qui l’entouraient.

Alors que le racisme prenait de l’ampleur après la fin de l’esclavagisme, Newton Knight se pose comme un réel précurseur, même si 150 ans plus tard, les problèmes sont loin d’être disparus, les tensions raciales sévissant partout chez nos voisins du sud, un enjeu important de l’actuelle course à la présidence du pays.

en cliquant ici