L’homme de plus fort du Canada est un Chibougamois

L’homme de plus fort du Canada est un Chibougamois

Nicholas English est revenu dernièrement de Régina, en Saskatchewan, avec le titre de Champion canadien amateur homme fort dans la catégorie « super heavy ». Il a maintenant son billet pour se rendre au Championnat mondial qui aura lieu en Ohio au mois de mars.

Les épreuves

Lorsqu’il parle des épreuves du Championnat canadien à Régina, Nicholas est d’un calme olympien. La première épreuve consistait à soulever et développer une bûche de bois pesant 300 livres (136 kilos). Il a terminé en deuxième position à cette épreuve. Après un peu de repos, Nicholas devait parcourir 160 pieds (48,7 mètres) avec 340 livres (154 kilos) dans chaque main. Il doit se contenter d’une quatrième position. La troisième épreuve n’est pas de tout repos non plus, il doit basculer un immense pneu de 800 livres (363 kilos). Une première position pour le Chibougamois d’origine. La quatrième épreuve semble être dans les cordes de l’homme fort puisqu’il termine premier alors qu’il doit soulever à répétition un poids de 700 livres (317 kilos).

La dernière épreuve et non la moindre, consiste à soulever cinq pierres Atlas de poids différents et les déposer sur un socle à 56 pouces de hauteur. Ces pierres pèsent : 280 livres (127 kilos), 316 livres (143 kilos), 330 livres (150 kilos), 355 livres (161 kilos) et la dernière 380 Livres (172 kilos). Le jeune homme a entièrement complété l’épreuve et a terminé avec une première  position dans celle-ci.

Championnat mondial

Ces excellents résultats devaient lui conférer la première position au classement général et le grand titre de Champion canadien de l’ACAFA dans la catégorie super lourd. « Je vais prendre un peu de repos au cours des prochaines semaines. J’en ai besoin, car la compétition a été exigeante. Par la suite, je vais débuter ma préparation pour le Arnold Classic qui va se dérouler en Ohio. Je vais y rencontrer les meilleurs amateurs supers lourds au monde », précise le champion canadien.  

Laisser un commentaire