La Meute fière des 11 loups qui ont relevé le défi

La Meute fière des 11 loups qui ont relevé le défi

Chibougamau a laissé sa marque à Charlevoix.

Crédit photo : Courtoisie

L’an dernier, Isabelle Paquette était l’une des ambassadrices de l’Ultra-Trail Harricana dans Charlevoix (UTHC) où elle avait effectué une course de 80 kilomètres. Cette année, son enthousiasme a convaincu 10 autres Chibougamois de la suivre sur différentes distances. Trois d’entre eux sont revenus avec des médailles autour du cou.

Isabelle Paquette semble être tombée en amour avec la région de Charlevoix et avec l’Ultra-Trail Harricana. C’est en 2015 qu’elle a effectué une première participation avec une course de 65 kilomètres. L’année suivante, elle a complété un 80 km et, cette année, en l’absence du 80 km, elle est revenue à la compétition des 65 kilomètres. Elle a terminé en 13e position sur 76 participants.

La présidente du conseil d’administration du club de course en sentier La Meute a su encourager une partie de sa troupe à participer. C’est ainsi que 10 autres coureurs se sont inscrits à Charlevoix, la plupart pour les courses de 10 kilomètres et 28 kilomètres. Sophie Gervais est revenue avec une médaille d’or de 10 kilomètres. Geneviève Alain a mérité la médaille d’argent sur la même distance et François-Xavier Huot a remporté une médaille de bronze pour la course de 28 kilomètres.

Une belle compétition

Lorsqu’elle parle de sa compétition, la Chibougamoise s’anime : « Le parcours était très technique cette année. Le départ se faisait des Hautes-Gorges pour se terminer au centre de ski Mont Grands Fonds.  Il y avait un tronçon avec des roches et des racines et de la bouette. Une vingtaine de kilomètres ressemblaient à un véritable champ de guerre. Certaines callaient jusqu’aux genoux. » La jeune femme avoue qu’il fallait une grande force mentale pour terminer ces parcours. Au moins une semaine avant la compétition, elle n’a pas besoin d’un régime spécial, mais elle doit s’alimenter sainement et ne consommer aucun alcool.

Un autre défi à relever

L’athlète de 32 ans a fait d’autres compétitions au cours de l’été, mais celle de Charlevoix a quelque chose de très spécial. « Il y a une belle ambiance durant et après l’évènement. C’est festif et le dernier coureur est attendu jusqu’à la fin, et parfois l’attente va jusqu’à minuit. »

Après avoir vaincu les parcours de 65 et de 80 km, il se pourrait que, l’an prochain, la jeune femme relève un autre défi, soit celui de 125 kilomètres. Avec une jeune famille, elle avoue que ce n’est pas toujours facile, mais ce trajet de 125 kil0omètres représente son prochain objectif.

La Meute compte environ 70 inscriptions. Tous les mardis, des rencontres ont lieu et des entraineurs préparent un bon entrainement dans les sentiers autour du lac Gilman.