« Moi pour l’instant, je n’enregistre rien » – Stéphane Tremblay

« Moi pour l’instant,  je n’enregistre rien » – Stéphane Tremblay

Stéphane Tremblay

Crédit photo : Guy Tremblay

Le président de l’Association chasse et pêche de Chibougamau, Stéphane Tremblay, n’est pas en faveur du nouveau registre des armes à feu. Cependant, il laisse entière liberté aux membres de son association d’enregistrer ou pas leurs armes.

« Moi, je l’ai dit ouvertement, pour l’instant je n’enregistre rien. Cela ne veut pas dire que tous les membres de l’Association chasse et pêche de Chibougamau n’enregistreront pas leurs armes. Je sais qu’il y en a qui sont pour et d’autres contre. Pour ma part, je ne vois absolument pas ce que ce nouveau registre va apporter et cela va définitivement couter plusieurs millions de dollars. Lorsque les armes seront enregistrées, rien ne me dit que par la suite il n’y aura pas un cout par année pour chaque arme enregistrée », souligne Stéphane Tremblay.

Une lettre à la Ville

Quelques villes au Québec se sont aussi prononcées contre ce registre et l’Association chasse et pêche a fait parvenir une lettre au conseil de ville de Chibougamau leur demandant de prendre position dans le dossier. « J’aimerais que le conseil prenne position dans ce dossier. Certaines villes l’ont fait alors nous avons demandé à la Ville de Chibougamau de le faire. Je veux aussi rencontrer le député Denis Lamothe pour connaitre son opinion sur le sujet. Chibougamau est une ville de chasseurs et de pêcheurs. Il est évident que nous sommes touchés directement par ce registre. Je ne vois définitivement pas ce que cela va donner. Les chiffres actuels démontrent clairement que je ne suis pas le seul à penser ainsi. »
Bas de vignette