Les leçons de L'Isle-Verte

Viviane Asselin redaction_quebec@tc.tc Publié le 23 janvier 2016

Une des centaines de photos qui ont marqué les esprits lors du sinistre.

©TC Media – Archives

COMMÉMORATION. Il y a deux ans jour pour jour, un violent incendie à la résidence du Havre faisait 32 victimes à L'Isle-Verte. Aujourd'hui, on se rappelle une tragédie dont il ne reste peut-être, outre le souvenir des personnes disparues, que des leçons à tirer.

Cette nuit-là du 23 janvier 2014, l'incendie se déclare vers minuit trente dans la résidence du Havre, où habitent des aînés autonomes et semi-autonomes. Devant l'ampleur du brasier qui frappe le bâtiment de 52 logements, les pompiers des municipalités voisines viennent prêter main-forte aux services d'urgence de L'Isle-Verte.

Le bilan, après 11 longues journées de recherche parmi les décombres, témoigne de l'horreur des événements: 32 décès, 20 survivants qui ont pu être évacués à temps. Cérémonies, moments de recueillement et témoignages de solidarité ponctueront un deuil qui n'est pas près de panser ses plaies.

La catastrophe aurait-elle pu être évitée? Que faire pour qu'une telle chose ne se reproduise plus? Ces questions, ce sera à Me Cyrille Delage d'y répondre, décide la Sécurité publique qui, en août 2014, lui confie le mandat d'une enquête, en marge du travail que mène la Sûreté du Québec sur les causes de l'incendie.

Bonification et resserrement

«Il était essentiel de tirer des leçons d'une telle tragédie», reconnaît Alexandra Paré, porte-parole du ministère de la Sécurité publique.

Programme d'aide financière pour la formation des pompiers volontaires ou à temps partiel, plan d'action afin de soutenir les municipalités en matière de sécurité incendie, nomination de deux inspecteurs pour s'assurer de la mise en œuvre et de l'efficacité des schémas de couverture de risques des municipalités…: voilà quelques-unes des actions qui sont nées du drame de L'Isle-Verte.

L'installation de gicleurs dans les résidences pour aînés, obligatoires d'ici 2020, s'ajoute également à la liste. À la Régie du bâtiment, on précise qu'il est encore trop tôt pour connaître le nombre de propriétaires qui ont entamé ou complété les démarches en ce sens. Cela dit, cette mesure viendra compléter le portrait en matière de sécurité, dont les dispositifs – avertisseurs de fumée, sorties de secours, éclairages de sécurité, systèmes d'alarme… – avaient été revus en 2013, mentionne la porte-parole de la Régie. 

Les leçons de L'Isle-Verte

Viviane Asselin redaction_quebec@tc.tc Publié le 23 janvier 2016

Une des centaines de photos qui ont marqué les esprits lors du sinistre.

©TC Media – Archives


COMMÉMORATION. Il y a deux ans jour pour jour, un violent incendie à la résidence du Havre faisait 32 victimes à L'Isle-Verte. Aujourd'hui, on se rappelle une tragédie dont il ne reste peut-être, outre le souvenir des personnes disparues, que des leçons à tirer.

Cette nuit-là du 23 janvier 2014, l'incendie se déclare vers minuit trente dans la résidence du Havre, où habitent des aînés autonomes et semi-autonomes. Devant l'ampleur du brasier qui frappe le bâtiment de 52 logements, les pompiers des municipalités voisines viennent prêter main-forte aux services d'urgence de L'Isle-Verte.

Le bilan, après 11 longues journées de recherche parmi les décombres, témoigne de l'horreur des événements: 32 décès, 20 survivants qui ont pu être évacués à temps. Cérémonies, moments de recueillement et témoignages de solidarité ponctueront un deuil qui n'est pas près de panser ses plaies.

La catastrophe aurait-elle pu être évitée? Que faire pour qu'une telle chose ne se reproduise plus? Ces questions, ce sera à Me Cyrille Delage d'y répondre, décide la Sécurité publique qui, en août 2014, lui confie le mandat d'une enquête, en marge du travail que mène la Sûreté du Québec sur les causes de l'incendie.

Bonification et resserrement

«Il était essentiel de tirer des leçons d'une telle tragédie», reconnaît Alexandra Paré, porte-parole du ministère de la Sécurité publique.

Programme d'aide financière pour la formation des pompiers volontaires ou à temps partiel, plan d'action afin de soutenir les municipalités en matière de sécurité incendie, nomination de deux inspecteurs pour s'assurer de la mise en œuvre et de l'efficacité des schémas de couverture de risques des municipalités…: voilà quelques-unes des actions qui sont nées du drame de L'Isle-Verte.

L'installation de gicleurs dans les résidences pour aînés, obligatoires d'ici 2020, s'ajoute également à la liste. À la Régie du bâtiment, on précise qu'il est encore trop tôt pour connaître le nombre de propriétaires qui ont entamé ou complété les démarches en ce sens. Cela dit, cette mesure viendra compléter le portrait en matière de sécurité, dont les dispositifs – avertisseurs de fumée, sorties de secours, éclairages de sécurité, systèmes d'alarme… – avaient été revus en 2013, mentionne la porte-parole de la Régie.