Le coin de Jean Pascal fait arrêter le combat après le septième assaut

Publié le 31 janvier 2016

©TC Media - Pascal Cournoyer

Jean Pascal a offert une performance désolante et s'est incliné par K.-O. technique à trois minutes du septième round face à Sergey Kovalev, qui conserve ainsi ses titres des mi-lourds de l'International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et de la World Boxing Organization (WBO).

Kovalev (29-0-1, 26 K.-O.) a ainsi rempli sa promesse de faire payer Pascal (30-4-1, 17 K.-O.) pour les propos qu'il a tenus à son endroit cette semaine. Le Québécois a joué — à outrance — la carte du racisme pendant cette semaine de promotion.

Il s'agit probablement de l'une des pires performances de Pascal au cours de sa carrière, lui qui avait des allures de Lucian Bute dans ses affrontements face à Carl Froch et face à lui-même, en janvier 2014.

Pascal n'a été dans le coup que pendant un bref moment au troisième round, alors qu'il a réussi à placer quelques bons coups en puissance. Mais Kovalev lui a servi une leçon de boxe.

Son jab puissant a touché la cible tout au long du combat et Pascal a passé la soirée dans les câbles, étant incapable de contre-attaquer.

Mais à compter du cinquième, Kovalev aurait pu arrêter de faire quoi que ce soit tellement le Lavallois n'avait plus rien à offrir.

Après le sixième round, son entraîneur, Freddie Roach, a suggéré à Pascal de stopper le combat, mais ce dernier lui a demandé un round de plus. Roach s'est assuré que Pascal ne retourne pas au centre du ring pour le suivant, signifiant lui-même à l'arbitre Michael Griffin que le combat était terminé.

La Presse Canadienne 

En manchette

Un nouvel espoir pour la relance de la mine Estrades

Cette fois sera-t-elle la bonne? Après être passée dans les mains de plusieurs propriétaires, l’ancienne mine Estrades vient d’être acquise par Galway Metals, qui croit fermement que la relance des opérations y est possible dans un avenir proche.

Le coin de Jean Pascal fait arrêter le combat après le septième assaut

Publié le 31 janvier 2016

©TC Media - Pascal Cournoyer


Jean Pascal a offert une performance désolante et s'est incliné par K.-O. technique à trois minutes du septième round face à Sergey Kovalev, qui conserve ainsi ses titres des mi-lourds de l'International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et de la World Boxing Organization (WBO).

Kovalev (29-0-1, 26 K.-O.) a ainsi rempli sa promesse de faire payer Pascal (30-4-1, 17 K.-O.) pour les propos qu'il a tenus à son endroit cette semaine. Le Québécois a joué — à outrance — la carte du racisme pendant cette semaine de promotion.

Il s'agit probablement de l'une des pires performances de Pascal au cours de sa carrière, lui qui avait des allures de Lucian Bute dans ses affrontements face à Carl Froch et face à lui-même, en janvier 2014.

Pascal n'a été dans le coup que pendant un bref moment au troisième round, alors qu'il a réussi à placer quelques bons coups en puissance. Mais Kovalev lui a servi une leçon de boxe.

Son jab puissant a touché la cible tout au long du combat et Pascal a passé la soirée dans les câbles, étant incapable de contre-attaquer.

Mais à compter du cinquième, Kovalev aurait pu arrêter de faire quoi que ce soit tellement le Lavallois n'avait plus rien à offrir.

Après le sixième round, son entraîneur, Freddie Roach, a suggéré à Pascal de stopper le combat, mais ce dernier lui a demandé un round de plus. Roach s'est assuré que Pascal ne retourne pas au centre du ring pour le suivant, signifiant lui-même à l'arbitre Michael Griffin que le combat était terminé.

La Presse Canadienne