Nick Cave pleure la mort de son fils

Nick Cave pleure la mort de son fils

Plutôt bouleversant, le dernier album de Nick Cave & The Bad Seeds. Puissant, ténébreux et très émotionnel, peut-on ajouter pour décrire le contenu et l’atmosphère qui se dégage de la première à la dernière note de cet hommage à un fils disparu.

Lancé le 9 septembre dernier, ce CD fait l’unanimité auprès des critiques. Sur le site Metacritic, une référence dans l’industrie du disque et du cinéma, la note moyenne obtenue en début de semaine pour 104 commentaires émis était de 9,1 sur 10. C’est rare. C’est surtout le signe que nous sommes en présence d’un grand cru.

Parlons d’abord du contexte dans lequel les huit chansons de cet album ont été écrites. En juillet 2015, l’un des fils de Nick Cave, Arthur, âgé de 15 ans, est tombé mortellement d’une falaise à Brighton, en Grande-Bretagne. Le jeune homme qui se trouvait à proximité du domicile familial était alors sous l’effet du LSD.

Comme vous pouvez vous en douter, Nick Cave a été complètement dévasté. Cette légende vivante qui n’a sans doute plus besoin de présentation s’est alors réfugiée dans le travail, plus particulièrement dans l’écriture de nouvelles chansons et la réalisation d’un documentaire qui a précédé le lancement de cette œuvre dont vous entendrez sans doute beaucoup parler.

Tout le monde en parle

La voix grave de Nick Cave nous atteint droit au cœur. Seuls les refrains sont chantés. Son groupe s’applique de son côté à tisser de fines mélodies qui nous ensorcellent. Il faut écouter cet album pour comprendre.

À coup sûr, cette œuvre figurera sur bien des listes des meilleurs disques de l’année 2016 lorsque viendra l’heure des bilans. Vous verrez bien.

Fiche technique

Nick Cave & The Bad Seeds

Chansons: 8

Genre: rock alternatif

À télécharger: Jesus Alone

en cliquant ici