Nouveautés musique: deux des meilleurs bassistes de tous les temps

Nouveautés musique: deux des meilleurs bassistes de tous les temps

On ne sait pas si vous connaissez Victor Wooten, mais voilà une belle occasion de découvrir cet artiste qui figure parmi les dix meilleurs bassistes de tous les temps selon un classement fait par le prestigieux magazine Rolling Stone. Y figurent aussi Jack Bruce, Jaco Pastorius, Flea et John Entwistle.

Nous avons eu l’occasion de le voir sur scène à plusieurs reprises, notamment avec le groupe Béla Fleck and the Fleckstones. Il a aussi joué pour les formations Bass Extremes et The Vital Tech Tones. Les fans du Dave Matthews Band savent qu’il a également évolué pour ce groupe. C’est sans oublier ce trio d’enfer complété par Marcus Miller et Stanley Clarke, deux autres virtuoses de la basse.

Depuis 1996, Victor Wooten, aujourd’hui âgé de 52 ans, mène une carrière solo qui nous a entre autres permis de le voir sur la scène de la Place des Arts dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal. Cet Américain amateur de jazz fusion dont le style funky s’apparente à celui de Jaco Pastorius (Weather Report) en avait impressionné plusieurs.

Sans doute parce qu’il était moins connu à l’époque, Wooten a eu la bonne idée de rééditer ses deux premiers albums. Le premier, A Show of Hands, avait été lancé en 1996, alors que le second, Palmystery, avait fait son apparition dans le bac des disquaires 12 ans plus tard.

Pour sa première aventure en solo, Victor Lemonte Wooten avait voulu épater la galerie. C’est souvent le cas pour un bassiste. Palmystery marque toutefois un pas important dans sa carrière. Un peu à la manière de Marcus Miller, il s’était entouré de musiciens talentueux pour prouver aux fans de jazz fusion qu’il était autre chose qu’un technicien de haut niveau.

Sur cet album qui avait été encensé par les critiques, Wooten propose de solides compositions qui plairont aux amateurs de funk, de groove et de jazz fusion. C’est franchement impressionnant à entendre.

Fiche technique

Victor Wooten

Chansons: 12

Genre: jazz fusion

À télécharger: Cambo

Barbershop: The Next Cut

Stanley Clarke

Étoiles: *** et demie

Le nom de Stanley Clarke ne figure pas sur la courte liste des meilleurs bassistes du magazine Rolling Stone, un oubli qui a d’ailleurs été décrié par plusieurs.

La feuille de route de ce musicien âgé de 65 ans est impressionnante. Il a joué avec les plus grands de ce monde, dont Jeff Beck, Keith Richards et George Duke. Il s’est surtout fait connaître avec le groupe Return to Forever qui alignait ces grandes pointures du jazz que sont Chick Corea, Al Di Meola et Lenny White.

À ce jour, Stanley Clarke revendique trente albums enregistrés en solo. On pourrait sans doute doubler, voire même tripler ce chiffre si on prenait en compte ses nombreuses collaborations. C’est une légende vivante de la basse.

Boyz N the Hood, Poetic Justice, Passager 57 Barbershop: The Final Cut

On ne sait pas si ce long-métrage est de qualité, mais il est fort probable que la bande sonore vous plaira. Stanley Clarke nous fait découvrir des talents de compositeur que nous ne lui connaissions pas. Il propose différents styles, différentes atmosphères, tout en misant sur des musiciens talentueux. La qualité d’enregistrement est par ailleurs impeccable. La production aussi.

Les 20 chansons sont d’assez courte durée, mais plus on les écoute, plus on les apprécie. À découvrir si vous aimez les bandes sonores.

À cet effet, précisons que Patrick Watson vient d’en faire autant pour le film The 9th Life of Louis Drax. C’est intéressant à entendre, mais il faut vous dire qu’il ne chante pas.

Fiche technique

Stanley Clarke

Chansons: 20

Genre: jazz, pop

À télécharger: Mean Ass Mabel

en cliquant ici