Régis Bergeron envisage acheter plus de 700 000 livres de bleuets

Régis Bergeron envisage acheter plus de 700 000 livres de bleuets

Comme il y a beaucoup de bleuets, les boites s’accumulent rapidement.  

Crédit photo : Guy Tremblay

L’année dernière, Régis Bergeron a acheté environ 250 000 livres de bleuets. Cette année, le début de la récolte est si encourageant qu’il envisage acheter plus de 700 000 livres.

Le représentant d’Azurco de Saint-Félicien a ouvert ses portes le 4 aout et il est très heureux des premières journées de récoltes. « Les cueilleurs sont nombreux, nous avons des gens de Montréal et de l’Abitibi qui viennent ici cueillir des bleuets. Le prix a démarré à 80 cents la livre; c’est déjà 10 cents de plus que l’année dernière. Si ça continue comme cela, nous aurons surement une bonne année et j’espère acheter entre 700 000 et 800 000 livres de bleuets. »

Les principaux endroits visités par les cueilleurs seraient Barrette Sud, la route du Nord et la réserve faunique Ashuapmushuan. « J’ai une carte géographique et je peux faire des suggestions sur les différents endroits où il y  de bonnes chances d’avoir des bleuets. Je vends aussi les différents accessoires pour en faire la cueillette. C’est important de donner un bon service et, au bout de la ligne, tout le monde est content. »

Un bon cueilleur de bleuets peut amasser une quinzaine de boites dans sa journée et celle-ci  contient entre 26 et 28 livres de bleuets. « Il y a des gens qui prennent leurs vacances pour aller en forêt. Cette année, ça va valoir la peine. Il reste à espérer que la température continue comme c’est parti et tout le monde va être heureux », mentionne Régis Bergeron.