Surplus de 469 931 $ à Chapais

Surplus de 469 931 $ à Chapais

Crédit photo : Courtoisie- Ville de Chapais

La Ville de Chapais a déposé ses états financiers pour l’année 2017 en séance régulière le 17 avril dernier avec un surplus de 469 931 $ sur un budget estimé il y a un an à plus de 5 174 975 $

C’est la firme comptable Josée Bélanger CPA inc. qui avait été mandatée par la Ville pour auditer et déposer le bilan de 2017. Le rapport financier démontre des revenus de 5 475 312 $ pour des dépenses de 4 865 338 $, soit un surplus de  518 874 $ avant les consolidations  aux fins de fiscalité. Après cet exercice, l’excédent de fonctionnement est de 469 931 $.  En séance du conseil, le maire Steeve Gamache a mentionné que les états financiers témoignaient de la saine et rigoureuse gestion qui est faite des fonds publics avec tout le conseil et que les résultats démontraient  la volonté de gérer les finances de façon responsable.

Le surplus est attribuable en majeure partie à certains travaux qui ont dû être reportés à l’année 2018 en raison de délais d’autorisation d’instances gouvernementales, à une réduction momentanée de main-d’œuvre aux travaux publics, à un jugement favorable à la municipalité sur un litige, à la livraison tardive du nouveau bâtiment municipal et la caserne des pompiers ainsi qu’à un contrôle serré des dépenses de fonctionnement par l’équipe de gestion.

Diminution de la dette

Pour ce qui est de la dette à long terme, elle a été réduite de 16,3% pour se chiffrer à 4,91 M$ au 31 décembre dernier. Un montant approximatif de 1,94 M$ de cette dette sera assumé par le gouvernement québécois, capital et intérêt, en vertu de plusieurs ententes liées à des programmes de financement. La dette se chiffrait à 5,87 M$ un an avant et le surplus de l’année, soit l’excédent de fonctionnement non affecté, passera à 1,4 M$.

Reconduction du rôle

La Ville a également annoncée qu’elle reconduirait le rôle triennal  d’évaluation foncière de 2016-18 pour les trois prochaines années, soit pour 2019-2020-2021. Comme la loi le permet pour les municipalités de moins de 5 000 habitants, la décision a été prise suite aux recommandations de la compagnie d’évaluation Cévimec, puisque que le taux d’évaluation pour la majorité des habitations ne variera pas plus que de 2%. De même coup, la Ville sauve les frais d’évaluation qui sont de plus de 7 000$.