Sylvie Blanchette réalise son rêve

Sylvie Blanchette réalise son rêve

Le lancement de "À l’ancre de mes mots" se déroule aujourd'hui.

Crédit photo : Guy Tremblay

Depuis 3 ans et demi, Sylvie Blanchette a repris gout à l’écriture. Elle a donc rejoint des groupes d’écriture sur Internet avec le désir qu’un jour elle publie son recueil de poèmes. Elle va réaliser ce rêve le 16 novembre prochain à la bibliothèque municipale avec le lancement de À l’ancre de mes mots

Sylvie Blanchette demeure à Chibougamau depuis 1969. Elle fait de la peinture, mais aime aussi écrire. Cette passion a pris de plus en plus de place et d’importance il y a environ 3 ans et demi. « Avec l’aide d’un ami, j’ai créé une page sur Internet pour y déposer ma poésie, ce qui me permettait de partager mes écrits. Petit à petit, j’ai rejoint des groupes de poètes de tous les coins du monde comme en France, en Algérie et en Afrique. Ces groupes sont : La joyeuse troupe d’écrivains et poètes; Écrivains, peintres, faisons-nous connaitre; Ateliers des Ombres; Citoyens sans frontières et Poètes sans frontières. »

Le groupe de Poètes sans frontières a été créé afin de faire un recueil collectif sur la paix dans le monde. « Des poètes de tous les coins du monde ont participé à ce projet. Trois de mes poèmes ont été retenus et l’argent de la vente ira en totalité pour la cause « Médecine sans frontières », souligne madame Blanchette.

Un grand rêve

Depuis environ un an, l’écrivaine caressait le rêve de publier sa poésie et elle y a consacré beaucoup de temps et d’énergie. « Je suis enfin arrivée au bout de mon rêve puisque le 16 novembre prochain, je ferai le lancement de mon recueil de poèmes À l’ancre de mes mots.

De 18 h 30 à 20 h 30, Sylvie Blanchette va rencontrer les visiteurs pour leur présenter ce recueil de 35 pages qui compte 32 poésies. « C’est mon premier recueil de poèmes et je suis tellement heureuse de l’avoir dans mes mains. C’est un grand rêve que je réalise. Pour ce recueil, j’ai fait une belle sélection de mes écrits et j’espère que ce ne sera pas mon dernier. »