The Bad Plus: un trio new-yorkais percutant

The Bad Plus: un trio new-yorkais percutant

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises de ce trio new-yorkais qui joue du jazz à la manière d’un band rock. Pour être percutant, il l’est à souhait. Nous pouvons en témoigner pour avoir vu ces trois grandes pointures en spectacle. On parle ici d’Ethan Everson (piano), Reid Anderson (basse) et David King (batteur). Ce power trio se démarque par un son puissant et une rythmique très remarquée.

Les fans savent que The Bad Plus propose une ou deux interprétations connues sur chacun de leur album, plus particulièrement de Radiohead, un groupe qu’il affectionne. Pour ce 13 disque en carrière, ce trio a pris la décision de n’offrir que des interprétations de pièces écrites entre 1970 et 2000. Ça nous vaut de belles surprises, énormément de déconstruction et le plaisir d’entendre un groupe qui est unique en son genre, même s’il commence à faire des p’tits!

Parmi les interprétations les plus intéressantes, notons les suivantes: Peter Gabriel (Game Without Frontiers), Cyndi Lauper (Time After Time), Johnny Cash (I Walk The Line), Prince (The Beautiful Ones), Crowded House (Don’t Dream It’s Over), Kraftwerk (The Robots), TV on the Radio’s (Staring at the Sun) et Ornette Coleman (Broken Shadows). On a donc droit à de la pop, du jazz, du rock progressif et du country. Faut le faire!

Si vous aimez le piano, vous allez adorer le jeu percutant et déroutant d’Ethan Everson.

Fiche technique

Chansons: 11

Genre: jazz percutant

À télécharger: Game Without Frontiers

en cliquant ici