La mine Troilus pourrait revenir en production

La mine Troilus pourrait revenir en production

Justin Reid et Denis C. Arseneault de Troilus Gold se disent très excités par les grandes possibilités de leur projet.

Crédit photo : Guy Tremblay

D’importants travaux de forage ont débuté à l’ancienne mine Troilus par la compagnie minière Troilus Gold. Pour les 14 prochains mois, cette compagnie prévoit investir de 10 à 12 M$ afin de vérifier tout le potentiel aurifère qui existe à cet endroit.

La semaine dernière, Justin Reid, directeur général et Denis C. Arseneault, directeur financier et vice-président principal Québec de la compagnie Troilus Gold, nous ont présenté ce projet minier.

La mine à ciel ouvert Troilus opérée par Inmet a cessé sa production depuis environ 8 ans. Le projet de Troilus Gold est d’aller chercher le l’or avec du forage souterrain et d’extraire le minerai  à partir d’une rampe. « Il n’y a pas eu beaucoup de forage en profondeur à cet endroit par la compagnie Inmet. Nous avons donc lancé un programme de forage en profondeur de l’ordre de 30 000 mètres. Depuis quelques jours, deux foreuses de Forage Chibougamau sont sur place pour effectuer ce projet. Nous croyons qu’il y a un gros potentiel et c’est ce que ce forage devrait démontrer », mentionne Denis C. Arseneault.

Proche de la communauté

Au cours de la conversation en compagnie de Daniel Bergeron qui sera l’intermédiaire local de Troilus Gold, il est mentionné qu’un bureau est maintenant ouvert au 958 de la 3e Rue près du motel Nordic. Une carothèque est aussi fonctionnelle sur la route 167. Il y a présentement une douzaine de personnes qui travaillent sur le forage. Ceux-ci logent dans les campements de Chantiers Chibougamau.  Il y en a  huit autres à la carothèque. « Tout va bientôt être identifié à la compagnie car, pour nous, c’est important de faire partie du milieu. Nous sommes une compagnie ouverte au public et transparente. Depuis presque deux ans, nous avons des discussions avec la communauté crie. Nous voulons travailler avec le milieu », précise le vice-président principal Québec.

Une étude économique

Justin Reid ajoute que le Québec est très important pour la compagnie, car c’est un excellent endroit pour développer l’industrie minière. Le directeur général ajoute que les cinq plus gros actionnaires de Troilus Gold sont parmi les plus importants de la planète dans le domaine de l’or. Dès que le projet de forage sera complété, une étude économique sera effectuée pour démontrer les réserves et la rentabilité du projet.

Comme le site de Troilus a déjà été en production, cela faciliterait grandement le travail de Troilus Gold, comme l’explique monsieur Arseneault. « Comme il y a déjà eu une mine à cet endroit, cela facilite notre travail et la mise en production sera moins dispendieuse. Les édifices ne sont plus là, mais on sait où sera le chantier. Les égouts, le champ d’épuration et l’eau peuvent encore servir. »