Une famille à louer: si vous appréciez l’humour français

Une famille à louer: si vous appréciez l’humour français

Dans Une famille à louer, c’est la présence du nom de Benoit Poelvoorde au générique qui attire d’abord l’attention. Cet acteur est reconnu pour ses personnages sympathiques et ses incarnations de comique plutôt que l’inverse.

Une famille à louer

Peut-être peut-on mettre sa personnalité dans la catégorie timide, mais puisqu’en plus il n’est jamais confronté à des opinions différentes de la sienne, ses idées sont très arrêtées sur plusieurs sujets. À première vue, ce n’est pas un personnage très sympathique ni drôle, mais Poelvoorde s’y investit tout de même.

Un jour, alors qu’il regarde la télévision, une jeune mère monoparentale du nom de Violette Mandini (Virginie Efira) s’exprime à la sortie des tribunaux qui viennent de la trouver coupable de vol à l’étalage. Pour se divertir un peu et comprendre la joie d’appartenir à une famille, Paul-André décide de s’en acheter une.

Il promet à Violette d’effacer ses dettes si elle convient de le considérer de la famille pour une période de trois mois. Il n’y a rien de facile là-dedans et les avantages et bénéfices à vivre en famille seront, au départ, éclipsés par les inconvénients et problèmes.

Comme il se doit, le film insistera sur certaines situations, certaines aberrations et se terminera sur une bien meilleure note, l’impossible se réalisant bien sûr.

C’est un film sympathique et léger, ceux qui apprécient l’humour français devraient y trouver leur compte.

cliquant ici