Une journée difficile pour les Chibougamois

Une journée difficile pour les Chibougamois

L’année dernière, la compétition avait été difficile pour les 10 représentants du Club de golf de Chibougamau-Chapais. Cette année, c’est au Club de golf de Chicoutimi, dimanche, que les 70 joueurs ont croisé le fer. La journée n’a pas été plus facile que l’an dernier pour nos représentants.

Au niveau du golf régional, l’Interclub est devenu une tradition. Chaque club de golf de la région présente une équipe de 10 joueurs qui se retrouve dans deux classes. Cette année, dans la classe A, on retrouvait les clubs de Chicoutimi, Saint-Gédéon, Saint-Prime et La Baie. Dans la classe B, les représentants de Chibougamau, Dolbeau et Arvida. À chaque année, le gagnant de la classe B monte dans la classe A pour la prochaine année et la dernière position vient prendre sa place dans la classe B. Cette année, le club était représenté par Laurier Vincent, Marc-Olivier Bougie, Nelson Mianscum, Martin Chiasson, Andrew Shecapio, Michel Lallemand, Jean-Philippe Girard, Rick Jordan, Serge Drolet et Shawn Iserhoff. Ceux-ci n’ont pu faire mieux que l’année dernière. Chibougamau demeurera donc dans la classe B l’année prochaine. La classe A a été gagnée par Chicoutimi et le B par Arvida qui retournera dans le A.

Nelson Mianscum

Le directeur général du Club de golf de Chibougamau, Michel Lallemand, se souvient d’une année exceptionnelle : « C’est arrivé une seule fois que Chibougamau remporte la classe B et c’est en 2012. L’année suivante, nous avons joué dans le A et très bien performé en terminant en 2 position. Malheureusement, en 2014 et 2015, les choses se sont gâtées un peu et depuis ce temps, nous poursuivons la route dans la classe B. La compétition est très vive au régional ».

Michel Lallemand a tenu à féliciter Nelson Mianscum qui a gagné le championnat régional dans la classe A il y a quelques jours. « Nelson a joué du golf solide à l’image de sa saison. C’est un fier compétiteur et un gentleman. Il a remporté le championnat régional dans une classe où la compétition était très relevée. Chapeau Nelson! ».