Une page d’histoire se tourne pour Planète 93,5

Une page d’histoire se tourne pour Planète 93,5

Alexandre-Maxim Jacob en compagnie de Marc-André Levesque lors de son passage à Chibougamau.

Crédit photo : Courtoisie

Planète 93,5 deviendra dans quelques jours la propriété de Cogeco Média. La transaction initiale, annoncée au printemps dernier, a reçu son aval du CRTC au début de l’automne. L’ensemble des pouvoirs seront transférés au cours des prochains jours. Au moment d’écrire ces lignes, quelques détails administratifs restaient à être clarifiés.

Les débuts

La station de radio régionale fait maintenant partie d’une des plus grandes familles radiophoniques au Québec. La petite station locale qui a vu le jour en juillet 1969 en a fait du chemin et a traversé plusieurs tempêtes. C’est en 1992 que Marc-André Levesque acquiert CJMD-CFED qui joindra quelques mois plus tard la famille du Groupe radio antenne 6. Le nouveau réseau comptait des stations à Roberval (CHRL), à Dolbeau (CHVD) et à Alma (CFGT et KYK FM). La station qui, au départ, émettait des émissions venant du Lac-Saint-Jean sur la bande AM a vite trouvé une identité plus locale lors de sa passation sur la bande FM (CKXO) avec Tag radio. Par la suite, elle est devenue ce que l’on connait aujourd’hui : Planète 93,5.

La fin du Groupe radio antenne 6

Au même moment où Cogeco Média prend possession des stations Planète, le grand chef d’orchestre du Groupe radio antenne 6, Marc-André Levesque, prendra sa retraite. Ému par ce départ, René Martel, directeur adjoint aux opérations radio à Planète 93,5, a commenté : « Difficile de décrire en quelques mots ce grand homme de la radio dont je suis à l’emploi depuis maintenant presque vingt ans. En plus d’être un pionnier du monde de la radio au Québec, il a été un patron à l’écoute de son personnel et des gens qui l’entouraient. Homme d’affaire averti, jamais il ne prenait une décision sans penser à son monde. Toujours d’un grand calme, c’était plus qu’un patron, mais un ami sur qui on pouvait compter. Le monde de la radio perd un grand homme », a-t-il affirmé.

Pour ce qui est de la station de radio locale, selon les dirigeants de Cogeco, les auditeurs n’ont pas à s’inquiéter, précise René Martel. « La radio gardera son côté local et de proximité avec ses émissions en direct et locales. La force du réseau Cogeco Média permettra d’avoir de plus grands moyens et de mieux desservir ses auditeurs et ses clients », a-t-il conclu.