Valises connectées: mieux vaut attendre

Valises connectées: mieux vaut attendre

Être un utilisateur précoce a parfois ses inconvénients.

Après les téléphones, les tablettes et les montres, est-il maintenant le temps d’acheter une valise connectée? C’est ce qu’espère la jeune entreprise américaine Raden.  Après plusieurs voyages avec sa Raden A22, force est toutefois de constater que si la valise elle-même est une réussite, ses fonctionnalités intelligentes tombent rapidement dans l’oubli et causent même quelques soucis.

Une bonne valise régulière

Raden offre deux formats de valises à roulettes : la A28, pour ceux qui préfèrent mettre leurs bagages en soute (395 $ USD), et la A22, assez petite pour être transportée en cabine (295 $ USD).

Même si elle se fait surtout remarquer pour ses fonctionnalités connectées, la Raden A22 mise à l’essai ici n’a rien à envier aux meilleures valises traditionnelles. Sa coque rigide offre une bonne protection, ses coutures sont solides et elle roule tout en douceur. Son poids est aussi léger, elle résiste à l’eau, l’intérieur est séparé en deux compartiments pratiques et elle est dotée d’un verrou TSA. Raden ne fait ici aucun compromis, et c’est tout à son honneur.

Des fonctions connectées limitées

La Raden A22 offre trois fonctionnalités connectées. L’appareil est notamment doté d’une grande pile de 7800 mAh, pour brancher deux gadgets en même temps à partir de ports USB situés sous la poignée.

Cette pile sert aussi à fournir de l’énergie pour les composantes électroniques de la valise qui permettent de la relier à un téléphone intelligent par une connexion Bluetooth. Il est alors possible de peser ses bagages automatiquement, une fonctionnalité pratique, mais qui ne justifie en rien l’achat de la Raden A22 à elle seule, puisque les petites balances à bagage traditionnelles se vendent pour 10$ environ.

Une autre fonctionnalité connectée de la A22 a quant à elle un bon potentiel, mais tombe un peu à plat. L’application mobile Raden (iOS seulement pour l’instant) permet en effet de retrouver sa valise grâce à sa puce Bluetooth.

La technologie n’est malheureusement pas aussi précise qu’avec un GPS. Vous ne saurez donc pas où se trouve votre A22, mais seulement si elle est proche ou loin de vous. La fonctionnalité ne permet pas non plus de recevoir d’alertes lorsqu’on s’éloigne de sa valise, ce qui aurait été pratique en cas d’oubli.

Si la valise Raden est trop loin pour sa connexion Bluetooth, il est quand même possible de la retrouver, puisqu’on peut recevoir une alerte lorsqu’un autre utilisateur Raden passe près d’elle. La fonctionnalité pourrait être utile en théorie, mais en pratique, il y a tellement peu de valises connectées sur le marché qu’on ne reçoit jamais de messages du genre.

On comprend pourquoi Raden a fait ce compromis. Un GPS assisté pouvant se positionner grâce aux tours cellulaires serait plus pratique, mais ferait aussi augmenter considérablement le prix de la valise. Il faudrait malheureusement qu’il y ait plus de Raden A22 sur le marché ou que l’appareil utilise un système similaire plus répandu pour que la fonctionnalité actuelle soit d’une réelle utilité.

« Il y a quelque chose d’étrange dans votre valise »

Les valises connectées ont aussi pour l’instant un autre défaut : celui d’être méconnues du personnel de sécurité dans les aéroports. Les agents curieux de savoir ce qui se cache dans la A22 la prennent donc souvent à part pour la fouiller et ouvrir sa couture intérieure (heureusement dotée d’une fermeture éclair).

Le processus est généralement court, mais j’ai aussi vécu quelques mauvaises expériences, où tous mes bagages ont dû subir une fouille plus poussée et où les composantes de la valise ont été longuement analysées. La valise est légale, mais le fait d’avoir une grosse pile cachée dans son armature soulève des questions.

Notons que certains pays, comme la Chine, refusent aussi les piles dans les bagages en soute, ce qui force les propriétaires de valises connectées à enlever leur pile avant de s’enregistrer.

La Raden A22 est une bonne valise. Mieux vaudrait toutefois attendre un peu avant de l’acheter. Car d’ici à ce qu’elle soit plus répandue, les ennuis qu’elle cause sont souvent plus importants que les avantages offerts par ses fonctionnalités connectées.