VTT : Le dossier avance à pas de tortue

VTT : Le dossier avance à pas de tortue

Crédit photo : Facebook

Le dossier des sentiers de VTT dans le secteur de Chapais avance à pas de tortue. À la dernière séance du conseil de Chapais, le maire Gamache a voulu informer la population sur l’avancée de la citation qui avait fait déplacer au moins trente personnes au mois de juin dernier. Celles-ci se plaignaient  des dernières autorisations de droit de passage accordées par les différents ministères au club quad Les Lynx du Nord de Chapais. Ces droits d’accès enclavaient la population au niveau de la municipalité, mais aussi dans les secteurs de villégiature au lac Opémiska et au lac Cavan.

La ville de Chapais qui demandait la révocation des droits d’accès sur son territoire et les chemins de villégiature des lac Cavan et Opémiska a quand même réussi à faire annuler  l’entente en vigueur du chemin des mines. Cependant, les ententes pour les secteurs des lac Cavan et Opémiska restent en vigueur jusqu’à la fin de l’entente en 2019.

FQCQ

La Fédération québécoise des clubs quads qui a été mise au courant du litige et des inconvénients que causaient ces droits d’exclusivité a bien voulu retirer les deux tronçons problématiques de ses cartes interactives mais aurait voulu recevoir une compensation monétaire de la Ville de Chapais. L’administration Gamache a demandé la liste des membres de l’association quad locale pour évaluer si les compensations demandées étaient justifiées. Elle a essuyé  un refus de la part de la fédération. Le montant des compensations se chiffrait à quelques milliers de dollars. Le maire Gamache a été catégorique : pas de liste pour évaluer les pertes possibles, pas de compensation.

Saison sans plainte

« Si, par le passé, plusieurs citoyens étaient venus se plaindre suite à une interception par les agents de surveillance du club quad local, cette saison il n’y a eu aucune plainte formulée à l’hôtel de ville », nous mentionne le maire Gamache. Le conseil va continuer de suivre le dossier pour s’assurer que les tronçons qui n’ont pas été créés par le club local soient accessibles à tous les utilisateurs de quad du secteur.