« Il y a un besoin pour la communauté et nous voulons y répondre » – Abbé Jacques Lacroix

« Il y a un besoin pour la communauté et nous voulons y répondre » – Abbé Jacques Lacroix

L’abbé Jacques Lacroix et la mairesse Manon Cyr ont été à l’écoute des participants tout au long de la soirée.

Crédit photo : Guy Tremblay

Le projet de reconversion partielle de l’église Chibougamau se veut un projet rassembleur. Malheureusement, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas l’unanimité dans la communauté.

Lors de la séance d’information tenue à l’église de Chibougamau le 29 mai dernier, une mise au point du projet a été faite par différents intervenants. Les personnes présentes ont pu aussi donner leur point de vue sur ce projet d’agrandissement de  4 à 7 millions de dollars. L’abbé Jacques Lacroix a été pointé du doigt par certains paroissiens en désaccord avec ce changement important pour l’église. Il a tenu cependant à mentionner : « L’église est la maison du Père et elle va le demeurer. Elle pourra cependant être utilisée pour répondre à un besoin communautaire et c’est cela le but de ce projet. Il y a un besoin et je pense que nous pouvons y répondre. » Il a donné comme exemple le presbytère qui est loué au Réseau hommes Québec mais qui demeure la propriété de la paroisse. « Ce sera la même chose pour la salle communautaire », a-t-il ajouté.

Manon Cyr

Dès le début, la mairesse de Chibougamau, Manon Cyr, a mentionné aux personnes rassemblées à l’église que cette séance d’information avait été organisée pour répondre aux questions des gens et qu’ils allaient prendre le temps de le faire. La municipalité de Chibougamau a décidé de s’impliquer dans ce projet pour plusieurs raisons comme l’a précisées la mairesse. «  En 2010, nous avons fait une étude pour la mise aux normes de l’auditorium de La Porte-du-Nord et les couts étaient estimés à plus de 6 millions de dollars. Cela nous donnait une salle de spectacle mais pas de salle communautaire. Le projet qui est présenté aujourd’hui semble combler ce que nous voulons pour la communauté, soit une salle de spectacle et une salle communautaire pour environ le même prix. Nous sommes donc intéressés à devenir partenaire dans ce projet. »

Des informations

Tout au long de la soirée, Ghislain Desjardins, membre de l’équipe locale  et le président, Jean Bédard, ont multiplié les informations sur ce projet à l’aide d’esquisses fournies par la firme Les Architectes associés. Un représentant de cette firme était aussi sur place pour répondre à toutes les interrogations sur l’annexe qui sera ajoutée à l’arrière de l’église actuelle. Cette annexe servira de salle communautaire avec près de 270 places. On y retrouvera les salles de bain ainsi que le bar et le vestiaire. Au cours de la soirée, Ghislain Desjardins  a tenu à rassurer certaines personnes en mentionnant qu’il n’avait jamais été question  de fermer l’église…

Des commentaires

Plusieurs personnes ont pris la parole : certaines pour critiquer le projet qui consiste à faire une salle de spectacle avec un lieu sacré, d’autres pour mentionner que l’agrandissement pourrait se faire d’une autre façon. Certaines personnes ont aussi félicité l’organisation d’avoir présenté cette séance d’information qui répond définitivement aux interrogations de plusieurs paroissiens. Une artiste a même précisé qu’elle attendait un projet rassembleur comme celui-ci depuis plus de 10 ans. Il y a aussi une dame qui avait lancé une pétition contre ce projet dès le début, a mentionné que, advenant le cas où ce projet serait accepté, cette église ne serait plus la sienne.

Les intervenants vont faire leurs devoirs

L’assemblée du 29 mai avait pour but de présenter une ébauche du projet de la reconversion partielle de l’église. Les différents intervenants vont maintenant faire leurs devoirs et revenir avec d’autres informations.

Il est évident que ce projet ne se réalisera pas dans 2 à 3 semaines. Cependant, tous les intervenants étaient d’accord pour préciser que cela ne devrait pas prendre 10 ans. Le projet pourrait donc être réalisé d’ici 2 à 3 ans. Jean Bédard a tracé le portrait des prochaines étapes du projet. Dès les prochaines semaines, une étude de marché et un plan d’affaires seront effectués. Par la suite, il faudra évaluer les couts d’opération (rentabilité) du projet et le cas échéant, les plans et devis définitifs.

Il faudra par la suite débuter des discussions avec des partenaires potentiels et évaluer l’éventuelle structure juridique comme la gérance du projet et de la salle de spectacle. La dernière étape, et non la moindre, sera la recherche de financement. « Quand nous aurons ces réponses, nous organiserons une autre consultation publique afin d’informer les paroissiens et la population » d’ajouter Jean Bédard.