55 étudiants ont bénéficié d’une formation sur mesure

La Sentinelle
55 étudiants ont bénéficié d’une formation sur mesure
(Photo : Courtoisie)

Le 17 mai dernier, le Centre de formation professionnelle de la Baie-James (CFPBJ) a procédé à l’inauguration de son nouveau simulateur d’engin minier haute-fidélité, ajout complémentaire aux formations dispensées dans le domaine minier et forestier. Depuis ce temps, 55 étudiants répartis au sein de 4 cohortes ont eu la chance de bénéficier de cette formation améliorée.

Déjà utile, cette acquisition facilite grandement l’apprentissage de la conduite d’engins miniers pour les mines souterraines. « Bientôt, nous offrirons également des formations relatives aux mines de surface et à la conduite de machineries lourdes en voirie forestière. À cet effet, notez que notre Service aux entreprises offre des formations sur mesure pour le développement des compétences des travailleurs de l’industrie minière et éventuellement, de l’industrie forestière », souligne Sonia Caron, directrice de services et de centre.

La réalité sans les dangers

La simulation multisensorielle de cet outil permet d’expérimenter la réalité sans les dangers d’une véritable opération terrain. L’étudiant peut alors s’exercer dans toute sorte de conditions allant jusqu’aux situations imprévues comme : crevaison, bris mécanique, feu. De plus, les équipements complémentaires permettent d’effectuer, en temps réel, l’analyse de données et les modules de simulation eux-mêmes peuvent être personnalisés pour reproduire l’environnement physique réel de sites miniers partenaires. « Les enseignants ont également la capacité de remarquer plus facilement les élèves ayant davantage de difficultés au niveau de la conduite et ainsi, peuvent intervenir plus rapidement », précise Sonia Caron.

À la fine pointe de la technologie

Depuis l’inauguration du simulateur, ce sont 55 étudiants qui ont profité de cette formation améliorée : « Rapidement, les élèves ont été emballés de cette possibilité de simulation avant l’essai terrain officiel. Ils se sont sentis davantage en contrôle lors de la conduite de ces équipements de chantier », ajoute madame Caron. Elle poursuit : « C’est toute la région du Nord-du-Québec ainsi que toute l’industrie minière et forestière de l’ensemble du Québec qui bénéficie de l’un des meilleurs encadrements académiques grâce à un centre de formation et de perfectionnement à la fine pointe de la technologie. La diminution des accidents, l’économie au niveau de l’essence, la réduction des bris d’équipements et la diminution des coûts opérationnels reliés à la formation ne sont que quelques-uns des avantages du simulateur. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of