Beaucoup de nickel dans les poches de Balmoral

Par Patrick Rodrigue
Beaucoup de nickel dans les poches de Balmoral

Sans pour autant évoquer une future mine, la découverte d’une veine minéralisée à très haute teneur en nickel laisse entrevoir un bel avenir pour Ressources Balmoral dans le secteur de Sunday Lake, au nord de La Sarre.

Des forages réalisés cet automne sous la zone H3 de la propriété Grasset, située à environ 30 km au nord-est de l’ancienne mine Selbaie, ont rapporté, à 425 mètres sous la surface, la présence d’une veine de sulfures à très haute teneur. Sur 7,50 mètres, un des forages a donné des valeurs de 10,50 % en nickel, 0,74 % en cuivre et 1,87 % en éléments du groupe platine ainsi que 4,87 grammes de palladium par tonne de minerai.

Ces valeurs ont été interceptées à 40 mètres au sud-ouest et 50 mètres plus creux qu’un forage réalisé au cours de l’été qui avait notamment rapporté des teneurs de 1,11 % en nickel et 0,12 % en cuivre. Cela vient donc confirmer la continuité du système minéralisé à haute teneur dans la zone H3, qui s’étend maintenant jusqu’à 540 mètres de profondeur.

«La découverte de ce système sous la zone H3 nous incite à croire que le complexe de Grasset pourrait receler d’autres sulfures de nickel à très haute teneur, a déclaré le PDG de Balmoral, Darin Wagner. Les nouvelles données seront d’ailleurs incorporées dans le calcul d’un premier estimé de ressources minérales pour cette zone. Les résultats devraient être connus au début de 2016.»

Nouvelle faille géologique à Martinière

La campagne de forage menée à l’été et à l’automne sur la propriété Martinière, située à l’ouest de Grasset et à une vingtaine de kilomètres au nord de l’ancienne mine Selbaie, a quant à elle permis à Balmoral de découvrir une nouvelle faille géologique aurifère. L’ajout de la faille du Lac du Doigt a fait grimper à 1800 mètres la longueur du corridor minéralisé Bug Lake qui traverse Martinière. Ce système demeure par ailleurs ouvert au sud. L’exploration en 2016 visera à mieux définir les limites du corridor Bug Lake et les zones aurifères adjacentes ainsi qu’à évaluer la faille du Lac du Doigt.

Partager cet article