Cantines mobiles permises à Chibougamau

Cantines mobiles permises à Chibougamau

Le 28 août, pour la première fois, une cantine mobile, plus communément appelée «food truck» avait pignon sur rue dans la communauté innue de Uashat, près de Sept-Îles. La Sentinelle a donc vérifié si la Ville de Chibougamau permettait ce genre de commerce. Vérification faite, oui, mais selon certains conditions.

D’après le règlement municipal, il est permis d’exercer le commerce de cantine mobile, en autant d’avoir obtenu un permis pour le faire auprès de la Ville, au coût de 250 $ par année.

Il est toutefois interdit de circuler avec une cantine mobile entre 20 h 00 et 10 h 00, avec ou sans permis dans la ville.

Une première infraction au règlement municipal est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1000$. Les récidivistes pourront voir leur amendes gonfler jusqu’à 3000$.

Le règlement date de 2007, alors que le maire Donald Dubar était en poste.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of