« Ici, tout le monde fait partie de la gang » – Chantal Blanchard

Guy Tremblay
« Ici, tout le monde fait partie de la gang » – Chantal Blanchard
Chantal Blanchard (à droite) est en compagnie de Marie-Christine Bouchard. (Photo : Guy Tremblay)

Chantal Blanchard est atteinte d’une déficience visuelle et ce n’est pas pour rien qu’elle est porte-parole, en compagnie de Marie-Christine Bouchard, de la Semaine québécoise des personnes handicapées. Nous l’avons rencontrée dans un endroit qu’elle affectionne particulièrement : l’Association des personnes handicapées de Chibougamau-Chapais (APHCC). Cette année, le thème est : Dans mon jardin, je sème…

Pour Chantal Blanchard, ce n’est pas compliqué : «Si je n’avais pas l’APHCC, je n’aurais presque rien. Peu importe la différence, ici on est tous quelqu’un. Ce sont mes amis et je ne les vois pas comme des personnes handicapées, mais comme des êtres humains. Mon handicap m’a amenée à comprendre cela.» En compagnie de la directrice générale, Lynda Bubar, celle qui vit avec un handicap visuel depuis l’âge de 14 ans souligne qu’elle a une vision périphérique. «Je ne me suis pas aperçue tout de suite de l’importance de mon problème. J’avais développé des habitudes pour corriger la situation comme m’assoir en avant de la classe pour mieux voir au tableau. Plus les années avançaient, plus c’était compliqué. Il n’y a aucune correction, ni opération possible, je dois vivre avec mon handicap.»

Une bonne équipe

Rapidement dans la conversation, Chantal nous parle de Skipper, celui qui l’accompagne partout où elle va depuis 6 ans. « Skipper, c’est comme mon bébé. Ce n’est pas un chien guide, mais un chien d’assistance. Il a été retrouvé non loin de Chapais attaché à un arbre dans un très piteux état. Heureusement, il a reçu de bons soins et je me suis rapidement attachée à lui. Aujourd’hui, c’est mon confident et je ne sais pas ce que je ferais sans lui. Il fait partie de ma vie. Il me permet d’aller partout et m’avertit du moindre danger. Je peux même aller marcher dans les sentiers en forêt, car je sais que je peux lui faire confiance. Il me l’a prouvé à plusieurs occasions. Nous avons développé une grande complicité. Il a confiance en moi et j’ai confiance en lui. »

Une personne impliquée

La directrice générale n’a que de bons mots pour sa porte-parole. «C’est une personne qui n’a jamais peur de s’impliquer et elle assiste à presque toutes nos activités. Très bientôt, elle va réaliser un de ses rêves.» Reprenant la parole, Chantal précise que, très bientôt, elle va enregistrer une chanson en compagnie de Marie-Christine et Jennifer Maltais.

Celle qui a 3 enfants et des petits-enfants précise qu’à l’APHCC, elle y trouve toujours de l’entraide et du respect et, pour elle, c’est très important. «Les gens que je côtoie ici, je les retrouve aussi à l’extérieur du réseau. Le thème de cette année est beau : Dans mon jardin, je sème… Pour moi, tout au long de l’année, ici, on sème l’espoir!»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of