La mine Windfall Lake pourrait donner de l’or pendant 8 ans

Par Patrick Rodrigue

Si Eagle Hill Exploration et ses partenaires décidaient d’aller de l’avant avec Windfall Lake, ce projet situé à une centaine de kilomètres à l’est de Lebel-sur-Quévillon pourrait produire de l’or pendant près de huit ans.

C’est ce que révèle une étude d’évaluation économique préliminaire (ÉÉÉP) réalisée pour le compte de la société vancouvéroise. En se basant sur les ressources actuellement définies avec précision, l’ÉÉÉP prévoit une production de 828 000 onces d’or sur une période de 7,8 années, à un coût d’opération de 547 $ l’once. Le minerai serait exploité en mode souterrain, à raison de 1200 tonnes usinées par jour. L’ÉÉÉP prévoit des coûts initiaux en capitaux de l’ordre de 240,6 M $.

Eagle Hill et ses consultants ont également identifié quelques solutions pour optimiser le projet, parmi lesquelles la possibilité de réduire les coûts d’opération en connectant le site au réseau électrique d’Hydro-Québec et en mettant en valeur le minerai d’argent.

«Nous avons l’intention de poursuivre nos travaux d’exploration, ce qui permettra d’accroître la qualité et la quantité des ressources du projet, et de passer à la phase de l’étude de préfaisabilité», a indiqué David Christie, PDG d’Eagle Hill.

La société a également entrepris de réviser ses plans à la lumière du projet mené par Oban Mining de combiner les actifs des deux sociétés avec celles de Temex Resources, Ryan Gold et Corona Gold. «Nous appuyons cette idée notamment en raison de l’intention exprimée par Oban de conduire le projet Windfall Lake vers l’étape de l’étude de faisabilité et vers la mise en production», a fait savoir M. Christie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of