Lancement officiel du nouveau débarcadère

Guy Tremblay
Lancement officiel du nouveau débarcadère
Les partenaires du Festival du doré Baie-James en compagnie du bureau de direction et des invités à ce lancement officiel. (Photo : Guy Tremblay)

Depuis maintenant 20 ans, le Festival du doré Baie-James nous démontre qu’il sait recevoir. Il l’a fait encore une fois, la semaine dernière, à l’occasion du lancement officiel du nouveau débarcadère au lac Opémiska, ainsi qu’une station permanente de nettoyage d’embarcations, une grande première dans la région.

Avec la température que nous connaissons, c’est à la salle communautaire de Chapais que la présidente de la 20e édition du Festival du doré Baie-James à Chapais, Nancy Toulza, était heureuse de rencontrer ses invités. Prenant la parole à la suite du mot de bienvenue du maitre de cérémonie, Alexandre-Maxim Jacob, celle-ci mentionnait : « Les membres du comité ont travaillé très fort sur ces deux projets et il nous est enfin possible de les annoncer. Les pêcheurs seront ravis de pouvoir utiliser ces toutes nouvelles infrastructures lors de leur séjour chez nous. »

Celle-ci a profité de l’occasion pour remercier le travail des membres de son bureau de direction ainsi que des partenaires essentiels à la poursuite des activités du Festival du doré Baie-James.

Des projets prioritaires

C’est grâce à de nombreux appuis pour un montant total de 105 262 $ que l’équipe du festival a pu procéder au remplacement des deux rampes de mise à l’eau du lac Opémiska alors que celles-ci étaient extrêmement détériorées. L’organisation en a profité pour adapter les nouvelles rampes de mise à l’eau aux embarcations d’aujourd’hui.

La station permanente de nettoyage d’embarcations était également un projet prioritaire afin de préserver de façon permanente l’état du lac Opémiska, tout en agissant contre la propagation d’espèces envahissantes. Celle-ci est la toute première station de nettoyage d’embarcations en Eeyou Istchee Baie-James. Ce projet a reçu le support du milieu pour un montant de 14 415 $.

Un virage vert

Toujours soucieuse de l’environnement, l’équipe du festival a décidé de prendre un virage vert dans la mesure de ses moyens. Lors du projet des quais flottants, le choix s’est porté sur des quais écologiques et durables. Sur le site, plusieurs pancartes en coroplast des partenaires ont été remplacées par un écran qui diffuse les logos et des messages.

Cette année, des poubelles de recyclage seront installées et les bouteilles d’eau en plastique vont disparaitre. L’organisation va offrir des verres réutilisables et lavables qui seront consignés par le festival. Le remplissage des gourdes et des verres apportés sur le site par les visiteurs sera offert à un cout minime. Il y aura aussi des pailles réutilisables.

Bas de vignette

Les partenaires du Festival du doré Baie-James en compagnie du bureau de direction et des invités à ce lancement officiel.

Photo : Guy Tremblay

La présidente, Nancy Toulza, en compagnie du maire de Chapais, Steve Gamache et de la mairesse de Chibougamau, Manon Cyr.

Photo : Guy Tremblay

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of