Le Défi polaire ne pourra survivre sans relève

Guy Tremblay
Le Défi polaire ne pourra survivre sans relève
(Photo : Archives)

C’est suite à l’assemblée générale du Défi polaire Baie-James à Chapais que le président, Martin Blanchet, a lancé un cri d’alarme. « Si personne ne nous contacte d’ici la fin de novembre, nous devrons annuler l’évènement définitivement et mettre fin à l’organisme. »

Lors de cette AGA, à part le conseil d’administration, une seule personne s’est présentée. Martin Blanchet, qui est aussi président du Club de motoneige de Chapais, a bien voulu faire le point sur la situation. « L’an passé, le Défi polaire a fait un déficit de 8 000 $. Même si c’est un organisme indépendant, le Club de motoneige de Chapais a donc décidé de payer tous les créanciers. Les dépenses augmentent sans cesse. Les bénévoles sont de plus en plus difficiles à trouver. Même avec de bons partenaires, qui veulent de plus en plus de visibilité et c’est normal, la rentabilité est de plus en plus difficile. Mon intention n’est pas de faire une critique envers personne. Mais simplement d’établir les faits. Décembre arrive vite et s’il y a un nouveau comité, il devra faire rapidement. »

(Plus de détails dans notre édition papier.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of