Les avocats de Senneville et Tremblay demandent des suppléments d’informations

René Martel
Les avocats de Senneville et Tremblay demandent des suppléments d’informations
(Photo : Pixaby)

Gilbert Senneville était de retour au palais de justice de Chibougamau pour la suite des procédures au sujet des accusations portées contre lui en lien avec la perquisition du 24 janvier 2019. À cette étape des procédures, l’avocat de la défense, Me Francis Boucher, a demandé à la Couronne des informations supplémentaires au sujet des documents fournis par l’agent source qui a mené aux perquisitions policières et, par la suite, aux accusations déposées contre son client.

Au début de la comparution, la défense se préparait à déposer une requête en divulgation de la preuve mais la Couronne ne s’est pas opposée à fournir les suppléments d’informations à l’exception des éléments qui pourraient permettre de dévoiler l’identité de l’agent source dans le dossier. Comme l’accusé est toujours détenu, les deux parties ont convenu de se rencontrer le plus rapidement possible.

Le retour de l’affaire devant un juge se fera à Roberval le 22 mai prochain. À ce moment, une date sera fixée pour que les procédures reviennent au palais de justice de Chibougamau.

Importantes perquisitions

Gilbert Senneville, 48 ans, a été accusé de possession de cocaïne et de méthamphétamine en vue d’en faire le trafic, et de trafic de cocaïne et de méthamphétamine entre la période du 1 octobre 2018 au 24 janvier 2019. D’autres accusations avaient été déposées quelques jours plus tard, soit des accusations de possession et trafic de cannabis pour des évènements remontant jusqu’à octobre 2018 et aussi des accusations de possession d’armes à feu sans détenir un permis et d’entreposage d’armes ne respectant pas la loi.

Du côté de Pascal Tremblay, 34 ans, arrêté au même moment, il est accusé de possession et de trafic dans cette même perquisition. Son dossier a été également remis au 22 mai, son avocat Me Charles Cantin demandant les mêmes compléments de preuve. Tremblay est également accusé d’avoir eu des armes à feu en sa possession sans permis et de les avoir entreposés de façon négligente.

Rappels des évènements

Les policiers avaient effectué trois perquisitions, dont deux dans des résidences et une sur un terrain commercial à Chapais. Sur les lieux, trois individus de Chapais, âgés entre 17 ans et 48 ans, avaient été arrêtés pour possession de stupéfiants en vue de trafic, pour trafic de stupéfiants, pour possession d’armes pendant interdiction ainsi que pour entreposage négligent d’armes à feu.

L’enquête amorcée quelques semaines avant les perquisitions avait permis de mettre la main sur 420 grammes de cannabis, 10 grammes de haschich, 3 700 comprimés de méthamphétamine, 12 grammes de cocaïne, 20 comprimés sous ordonnance et 18 000 $ en argent.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of