Les grosses menteries du Moyen Âge

Par Marie-Claude Duchesne, chroniqueuse et bachelière en histoire.
Les grosses menteries du Moyen Âge

On situe traditionnellement le Moyen Âge entre la fin de l’Empire romain en 476 et l’arrivée de Colomb de l’Amérique en 1492. Époque sombre, de barbarie, d’ignorance, de famines et de peste, à travers laquelle quelques chevaliers trouvaient le temps de sauver des princesses entre deux croisades ? N’est-il pas absurde de résumer plus de 1 000 ans d’existence en 2-3 clichés ? Cette semaine, brisons 4 fausses croyances sur l’époque médiévale.

CRASSE ET PUANTEUR

Les gens étaient sales et avaient peur de l’eau. Faux ! À l’époque, on comprend bien le lien entre santé et bonne hygiène. À l’époque, le bain est une pratique courante et ordinaire. En campagne, on se lave dans les cours d’eau. En ville, il y a des bains publics où hommes et femmes se côtoient sans pudeur. On utilise des savons à base de graisse animale. Des mélanges de poudre de corail ou de seiche pour se nettoyer les dents. Des plantes pour une bonne haleine. Les problèmes de saletés à l’époque sont plutôt reliés au milieu de vie des villes. Sans égouts, le mélange d’eaux usées, de rejet de pots de chambre et de boue y favorise la propagation des maladies. On est toutefois propre de sa personne.

TERRE PLATE

Les gens croyaient que la Terre était plate. Faux ! Déjà 5 siècles avant J-C, les savants de la Grèce antique, fins astronomes et observateurs, savaient déjà que la Terre était ronde. Trois siècles avant notre ère, un certain Ératosthène avait même assez précisément calculé la circonférence de la terre ! Ce savoir ne fut pas remis en question au Moyen Âge et les penseurs de l’époque décrivaient aussi la Terre comme un globe. Ils la croyaient toutefois au centre de l’univers… « Chef d’œuvre de la création de Dieu » oblige !

LA FIN DU PROGRÈS

Les gens étaient ignorants et sous-évolués ! Faux! Au cours du Moyen Âge, on verra l’apparition de nombreuses technologies qui faciliteront les travaux quotidiens et qui augmenteront la production de nourriture ou de biens. Les moulins à eau et à vent se développent et leur énergie sert à battre le grain, fouler le linge, activer les soufflets des forgerons ou faire tourner des scies. On développe aussi l’horlogerie. L’architecture repousse aussi de nouvelles limites techniques comme en témoignent les cathédrales.

FAMINE, PESTE, MISÈRE

1 000 ans de famine et de peste ! Faux! Il est vrai, qu’à l’époque, la population était beaucoup plus vulnérable à ces fléaux. Toutefois, ceux-ci furent moins répandus qu’on le dit. Si des périodes de disette (d’insécurité alimentaires) surviennent, la famine est plutôt rare. C’est seulement vers le Xe siècle que les récoltes, sur des terres surpeuplées et appauvries, sont particulièrement malmenées par les aléas climatiques et les guerres.

Pour la peste, il est vrai que la maladie a frappé fort… par deux fois. La peste de Justinien frappe l’Europe au Ve siècle, mais c’est surtout la peste noire du XIVe siècle qui fait des ravages. En pleine guerre de Cent Ans, la population affaiblie sera touchée par la maladie et ses retours sporadiques. Tragiquement, environ le tiers de la population européenne y passera. De quoi traumatiser les populations pour des siècles.

POURQUOI L’ÂGE DES TÉNÈBRES ?

Il serait absurde de penser, qu’en 1 000 ans, il ne se soit rien passé de bon en Europe. Chaque époque connait son lot de drames. Pourquoi le Moyen Âge est-il vu différemment ? L’idée d’un Âge des ténèbres est née à la Renaissance. À cette époque nait un intérêt particulier pour l’Empire romain et la Grèce antique. Ces civilisations sont vues comme le summum du raffinement, qu’on tente d’imiter. On en vient à rejeter le mode de vie précédent, perçu comme décadent et rustre.

Le nom à lui seul est révélateur : Moyen Âge. L’époque très « moyenne », très « bof ». Comme s’il s’agissait d’un trou temporel entre deux grandes civilisations ! Des siècles plus tard, cette idée continue de teinter notre vision du passé. Mieux vaut croire que nos ancêtres étaient sous-évolués pour se donner l’impression qu’on est le meilleur de ce que l’humanité a connu !

Pour en découvrir un peu plus, voir sur YouTube :

  • Chroniques de Prof. Les idées reçues.
  • Nota Bene. Le mensonge du Moyen Âge.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of