Osisko annonce des dividendes pour ses actionnaires

Par Guy Lacroix

Les affaires vont bien pour Redevances aurifères Osisko qui a annoncé un dividende du troisième trimestre 2015 de 0,03 $ par action, payable en octobre aux actionnaires inscrits en date du 30 septembre 2015.

Les deux actifs principaux d’Osisko sont une redevance de 5 % en rendement net de fonderie (NSR) sur la mine d’or de calibre mondial Canadian Malartic et une redevance escalatoire de 2 % à 3,5 % NSR sur la mine d’or Eléonore située à la Baie James, au Québec.

Osisko détient également une redevance de 3 % NSR sur la propriété Malartic CHL, et une redevance de 2 % NSR sur les projets d’exploration aurifère Upper Beaver, Kirkland Lake et Hammond Reef, situés dans le nord de l’Ontario. La Société détient également une participation de 9,75 % dans Labrador Iron Ore Royalty Corporation.

Osisko a annoncé un bénéfice net de 3,9 M $ pour le deuxième trimestre de 2015. Le bénéfice total pour la première moitié de l’année en cour a atteint 14,2 M $ soit 0,18 $ par action. Le président du conseil d’administration et chef de la direction Sean Roosen, a commenté ainsi les résultats.

«Au cours du deuxième trimestre 2015, nous avons poursuivi notre stratégie d’investir dans des sociétés et projets qui ont le potentiel d’offrir à Osisko des intérêts de redevances qui généreront des flux de trésorerie dans l’avenir.

«Notre redevance principale de 5 % NSR sur Canadian Malartic procure à la Société des revenus importants, a-t-il ajouté par voie de communiqué. La mine Éléonore continue sa phase d’augmentation de production et il est prévu qu’elle puisse fournir à Osisko des revenus au cours de la deuxième moitié de 2015.»

Amélioration chez Canadian Malartic

Les bonnes performances de Redevances Aurifères Osisko sont en bonne partie dues à la mine Canadian Malartic. Les propriétaires Agnico Eagle et Yamana Gold ont indiqué que la productivité de l’exploitation s’est améliorée et que le taux d’extraction de la zone Nord a augmenté au deuxième trimestre de 2015.

Au cours de cette période, l’usine de Malartic a traité une moyenne de 50 705 tonnes par jour. La disponibilité de l’usine a été réduite au cours du trimestre, compte tenu d’un arrêt planifié de cinq jours pour l’entretien du circuit de concassage et de broyage et des deux jours nécessaires pour l’entretien non planifié du système de convoyeurs. Pour les six premiers mois de 2015, Canadian Malartic a traité une moyenne de 51 343 tonnes par jour.

Augmentation de 35 % chez Éléonore

Selon Goldcorp, la production d’or de sa mine Éléonore au deuxième trimestre a atteint 43 800 onces, une augmentation de 35 % par rapport au premier trimestre, notamment grâce à la résolution de certains problèmes de démarrage.

En raison du rodage plus lent que prévu, Goldcorp a annoncé que la production d’or à Eléonore en 2015 devrait plutôt correspondre à (ou être sous le niveau inférieur) l’objectif planifié de 290 000 à 330 000 onces. Osisko ne recevra pas d’onces d’or ni d’argent jusqu’à ce qu’une avance sans intérêt de 5 millions de dollars US en paiements de redevances ait été récupérée à même la production d’Eléonore par Goldcorp (solde de 2,8 millions de dollars US au 30 juin 2015).

Osisko en mode exploration

La Société Osisko poursuit ses programmes d’exploration prévus au cours de l’été sur plusieurs autres projets qu’elle détient situés sur le territoire de la Baie-James et dans la Fosse du Labrador au Québec. Un programme de forage au diamant sera effectué sur le projet aurifère Anatacau-Wabamisk situé dans le secteur Opinaca-Eastmain. Un vaste programme de décapage mécanique est aussi prévu sur le projet Kan situé à 100 kilomètres au sud-ouest de Kuujjuaq, dans la région du Nunavik.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of