Steve Gamache répond au défi de la grande cheffe adjointe des Cris

René Martel
Steve Gamache répond au défi de la grande cheffe adjointe des Cris
(Photo : Shutterstock)

Le conseil de ville de Chapais a répondu par la positive à une invitation lancée par la grande cheffe adjointe des Cris, Mandy Gull, au sujet de la prise de mesures pour réduire et, éventuellement, éliminer l’utilisation de styromousse sur le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James.

Ce défi a été lancé par la grande cheffe adjointe lors de la rencontre du Gouvernement régional d’Eeyou Istchee Baie-James qui se tenait à Chisasibi le 30 mai dernier. Le défi lancé à tous les maires du territoire est de réduire et, éventuellement, d’éliminer l’utilisation de styromousse (polystyrène expansé) sur le territoire. En effet ces plastiques sont difficilement recyclables et ils sont refusés dans la majorité des centres de tri, engendrant ainsi des couts importants.

La Ville de Chapais s’engage donc à faire la promotion de l’utilisation de substituts au plastique, soit des substituts de remplacement plus écologiques auprès des citoyens, organismes, compagnies et commerçants de la ville. Interrogé à savoir si la municipalité pouvait, dans un avenir rapproché, prendre des mesures plus sévères contre le plastique, le maire Gamache a mentionné que ce n’était pas dans les plans pour l’instant, mais que Chapais faisait déjà des efforts comme, par exemple, ce qui concerne les bouteilles d’eau.

Piscine municipale

Par ailleurs, plusieurs contrats ont été attribués pour la rénovation de la piscine. Les travaux pour le remplacement de la ventilation vont bon train. Le conseil a d’ailleurs donné trois autres contrats pour le rafraichissement des installations et le chauffage. Le contrat pour la peinture du bassin de la piscine a été donné à Peinture industrielle pour 9 885 $, tandis que la firme Poly Surface se chargera de la peinture de la tour et des vestiaires pour 31 800 $. Finalement, le contrat du remplacement de l’unité de chauffage de la piscine sera exécuté par Bucan, moyennant la somme de 14 875 $. Dans ce dossier, le chauffage au mazout sera remplacé par un système électrique.

Le maire Gamache mentionnait que les travaux avancent bien, le tout exécuté dans le respect des échéanciers et budgets. Il a bon espoir que les travaux soient terminés pour l’automne prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of