« Un avenir très prometteur » pour la CCCC

René Martel - Initiative de journalisme local
« Un avenir très prometteur » pour la CCCC
Audrey de Launière, coordinatrice de la CCCC, invite les gens à consulter le nouveau calendrier d'activités.

La Chambre de commerce de Chibougamau-Chapais (CCCC) est en train de revivre avec un tout nouveau conseil d’administration qui a le vent dans les voiles. Nouvellement en poste, le président du C.A., Sébastien Vandal, est lui aussi très optimiste face à l’avenir.

Nouveau C.A.

M. Vandal voit l’avenir de la Chambre de commerce très prometteur pour les prochaines années. « La relève est là, avec une belle diversité sur le conseil d’administration, lance-t-il. Il y a des administrateurs avec plus d’expérience, des entrepreneurs qui sont bien établis. Nous avons aussi des plus jeunes qui font partie de la relève. Toute l’équipe et notre coordinatrice est dynamique et motivée à faire avancer les dossiers. Ça regarde vraiment bien. » De plus, le président est heureux de voir que la CCCC a de bonne relation avec les divers intervenants du milieu, que ce soit la Société d’aide aux développements des collectivités (SADC) et avec les deux corporations de développement économique de Chibougamau et de Chapais.

Il faut dire que la Chambre de commerce a connu depuis quelques années beaucoup d’embuches et de nombreux changements à sa permanence ce qui a ralenti ses activités et le membership. Dans les prochains mois, l’emphase sera mise sur le recrutement et sur les services aux membres. « Nous voulons continuer le bon travail qu’avait fait Sylvain dans les dernières années. » L’administration de la CCCC a d’ailleurs voulu souligner dernièrement le travail de Sylvain Bellisle qui, comme président avec peu de ressources, a su faire fonctionner l’organisation. Malgré son départ de la présidence, M. Bélisle reste tout de même administrateur.

Santé commerciale

Quand on se penche sur la situation commerciale de la région suite aux derniers mois difficiles liée à la pandémie, la CCCC a constaté deux réalités. Monsieur Vandal précise que la restauration et la vente au détail ont souffert des fermetures obligées. Par contre le secteur industriel et commercial s’en tire assez bien, comme c’est pas mal le cas partout au Québec. « C’est exactement pour ça que nous avons mis sur pied notre dernière promotion qui s’appelait Nos achats à quelques pas. Nous sommes aussi partenaire de la promotion radio d’achat local pour les fêtes et d’autres activités incitant l’achat local sont à venir. » Il y aura des programmes d’achat locaux avec des incitatifs financiers pour les 6-7 prochains mois.

Plusieurs comités

La Chambre de commerce de Chibougamau-Chapais a aussi formé des comités pour se pencher sur les différents enjeux qui touchent notre communauté d’affaires. Que ce soit pour évaluer le membership, un autre sur la restauration, la relation avec les membres et les services qui peuvent être rendus, la relation avec le milieu, un autre va se pencher aussi sur le secteur industriel comme les minières et les grands donneurs d’ordres par exemple. « Il faut être proactif pour l’avenir, mais aussi être connecté sur ce qui se passe aujourd’hui », confirme M. Vandal.

Ressource

Depuis un peu plus d’un an, c’est Audrey de Launière qui est la nouvelle coordinatrice de la CCCC qui a pour mission, avec les administrateurs, de faire revivre la chambre. Les membres peuvent maintenant compter sur un calendrier d’activités qui s’étend jusqu’en octobre 2022 avec un retour de certaines activités comme le tournoi de golf, une tournée économique et un souper découverte culinaire. Les idées ne manquent pas et les activités seront confirmées tout au long de l’année, toujours selon les possibilités. Une deuxième certification WOW sera également lancée l’an prochain pour faire suite à celle de 2019.

Mme de Launière nous parle aussi d’un virage vers le Web de l’organisation qui sera de plus en plus présente sur les réseaux sociaux pour être capable d’informer régulièrement ses membres et être encore plus accessible. La CCCC veut encore plus que jamais maintenir sa mission d’informer, rassembler et développer tout en défendant les intérêts de ses membres.

Partager cet article