Une ex-Chibougamoise à la coupe du monde en Grèce

René Martel - Initiative de journalisme local
Une ex-Chibougamoise à la coupe du monde en Grèce
Lors de la compétition qui se tenait en mai dernier à Karpenisi. (Photo : Courtoisie - Anne-Marie Paré)

Anne-Marie Paré, originaire de Chibougamau, est devenue au mois de mai, la première représentante canadienne en canicross à participer à la Coupe du monde des bergers belges qui se déroulait à Karpenisi en Grèce.

Généralement, lors des coupes du monde précédentes, la délégation canadienne se limitait à une seule compétition d’obéissance, même si huit disciplines y étaient présentées. Depuis quelques années, Mme Paré avait le gout de participer aux épreuves de canicross mais, comme le sport est nouveau au Canada, il était plus difficile de convaincre les autorités d’y inscrire des représentants.

Bonne nouvelle en 2020! On lui dit qu’il sera possible d’envoyer des représentants canadiens aux compétitions internationales de bergers belges. Elle ne fait ni un, ni deux : elle envoie ses résultats de compétitions des dernières années. Comme elle dépasse les standards pour cette compétition, elle pourra y participer. Cependant, comme bien d’autres choses, la pandémie aura ralenti un peu les possibilités, mais elle est sélectionnée pour représenter le Canada.

Compétition difficile

Quand on interroge Mme Paré sur ses résultats, elle les qualifie de difficiles. « Ç’a été dur. Il faut mentionner que Karpenisi est une ville à plus de 1 200 mètres d’altitude. Il y a déjà une grosse adaptation à ce niveau. Également, je me suis blessée au pied en janvier dernier. J’ai été deux mois sans pouvoir m’entrainer en canicross. » Même si elle gardait la forme en attendant la compétition, lors de son départ en Grèce, elle n’avait pas fait une seule compétition depuis 2 mois. « Je ne voulais pas abandonner puisque je m’entraine depuis 2 ans pour cette compétition. Je voulais vivre l’expérience, je ne voulais pas passer à côté. Mais ç’a été difficile. » Il faut en conclure que les résultats ne sont pas nécessairement ce qu’elle aurait espéré obtenir.

Canicross

Le canicross est un tout nouveau sport qui consiste à faire de la course tracté par son chien. L’équipement est assez simple : un harnais de traction pour votre toutou, une ceinture de canicross à double traction et une ligne bungee. Pour le commun des mortels qui veulent tester ce nouveau sport, on peut commencer par des marches et y aller graduellement, pour finir par un jogging pour le plaisir. C’est une bonne activité à faire avec votre chien. Mais, en compétition, ça devient un peu plus technique. « En compétition, notre chien fait beaucoup de travail. Il nous permet d’aller plus vite, mais il peut devenir difficile à suivre. Courir aussi vite qu’un chien pour l’humain, ça peut devenir compliqué. » Le duo maitre-chien doit avoir une bonne symbiose de nous dire Mme Paré.

Type de chien

Toutes les races de chien peuvent faire du canicross. Toutefois, pour la compétition, certaines races semblent plus adaptées que d’autres.
Il faut premièrement que votre chien soit obéissant, qu’il comprenne la gauche et la droite. « Imaginez que le sentier tourne vers la droite, mais que votre chien ait plus le gout de prendre le côté gauche… Un arbre est si vite arrivé », souligne-t-elle en riant. Il ne faut pas que votre animal soit dérangé par tout ce qui l’entoure en forêt. Il faut qu’il soit aussi à l’aise avec les autres chiens de la compétition. En fait, il ne faut faire qu’un avec son chien pour atteindre un certain niveau.

Pour choisir la bonne race de chien, Mme Paré compare le comportement que doit avoir son chien de canicross à un leader sur un attelage de chien de traineau. « Ça prend des chiens qui ont un certain leadership naturel. Il faut qu’ils soient capables de prendre des décisions et qu’ils développent le gout d’être en avant, de dépasser les autres chiens tout en demeurant obéissants. Il ne faut pas qu’il ne fasse que gambader. Il doit avoir l’esprit de compétition. » Généralement, les gens recherchent des chiens moyens assez effilés. La race Alaskan est très prisée pour ce type de course. Il y a beaucoup de « Eurohound » qui sont un croisement entre un chien de course et un Alaskan. « Ça, c’est vraiment le top du top pour ce type de compétition. » Mais pour un chien d’environ 70 livres qui aura une bonne endurance, il faut un chien assez résistant qui aime courir. Le berger, le labrador, le golden et le chien nordique sont des bons choix.

Et pour ceux qui seraient tentés par l’expérience, Mme Paré vous conseille d’y aller doucement au début. « Votre chien, il est comme vous. Il a besoin d’entrainement. Il faut commencer par de courtes distances pour qu’il ait du plaisir. Il ne faut pas que la course devienne un fardeau. »

@ :Crédit photo : Anne-Marie Paré

Partager cet article