Vers une des plus grosses mines d’or à ciel ouvert du continent

Par Patrick Rodrigue
Vers une des plus grosses mines d’or à ciel ouvert du continent

En recevant le prix de la Découverte de l’année, décerné par l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) pour son projet Eau Claire, Ressources Eastmain a franchi un pas de géant vers l’exploitation d’une des plus importantes mines d’or à ciel ouvert de l’Amérique du Nord.

Basée à Toronto, la société envisage désormais sa transition du stade de société d’exploration à celui de société minière. Situé à environ 150 km à l’est de la communauté crie d’Eastmain en Jamésie, Eau Claire présente en effet un potentiel à ciel ouvert évalué à 885 000 onces d’or mesurées et indiquées titrant 4,05 grammes d’or par tonne de minerai. À cela il faut ajouter 110 000 onces d’or en ressources présumées, d’une teneur moyenne de 3,12 g/T.

À l’ouest du dépôt principal, Ressources Eastmain a également découvert des zones à haute teneur en or qui pourraient être exploitées en mode souterrain. De plus, à deux kilomètres à l’est d’Eau Claire, la société a découvert une nouvelle cible minéralisée qui pourrait présenter un potentiel d’exploitation à ciel ouvert.

Une nouvelle phase de transition

Ce nouveau calcul des ressources, réalisé au printemps 2015, combiné au prix récemment décerné par l’AEMQ, ont gonflé la confiance de Ressources Eastmain envers la viabilité de son projet. Une étude d’évaluation économique préliminaire est d’ailleurs en cours. Celle-ci, qui devrait être complétée d’ici la mi-2016, permettra à la société de décider si elle entreprend une étude de préfaisabilité ou si elle passe directement à l’étude de faisabilité définitive.

«Nous sommes vraiment excités d’entrer dans cette nouvelle phase de transition vers le développement d’Eau Claire en une mine bien concrète», a commenté le PDG de Ressources Eastmain, Don Robinson. Il a profité de l’occasion pour remercier ses deux partenaires, G Services miniers de Brossard et Forages Rouiller d’Amos qui, incidemment, ont eux aussi été récemment honorés d’un prix par l’AEMQ.

Partager cet article